dplbdljfigcnifbc

affiche2018 groen

                                 Meer info...

Logo Coord Blokkade kl

                                    Meer Info

Affiche C50

TTIP CETA

Meer info

flyer voorkant

Meer info

Delen van artikels

Avec la campagne Pas de murs à nos frontières !, le CAL met en débat l'indispensable évolution de nos politiques migratoires en allant à la rencontre des citoyens.


La mobilité des êtres humains est un phénomène multimillénaire. Quels que soient les lieux et les périodes que l'on observe, les mouvements de population ont constamment fait partie du comportement de l'humanité. L'histoire récente de notre civilisation le démontre à profusion. Ils existeront toujours et rien ne les arrêtera: ni les murs, ni les mers, ni les règlements, ni le recours à la force. De nos jours, la mobilité humaine s'est considérablement accélérée sous l'effet de la mondialisation. C'est un fait et il faut le regarder en face.


« La seule politique de mobilité respectueuse de nos valeurs et conforme à la réalité du monde tel qu'il est la liberté de circulation pour tous. »


Or, l'actuelle « crise des migrants » est riche d'enseignements. Elle révèle notamment que toutes les politiques de migration et d'asile qui prétendent maîtriser la mobilité des humains sont vouées à l'échec. En effet:

 

- elles nient la dignité des êtres humains qui cherchent à fuir des situations insupportables;
- elles creusent des fossés entre pays d'émigration et pays d'immigration;
- elles attisent les tensions et alimentent la méfiance et l'hostilité réciproques entre les peuples et les individus;
- elles font le jeu des mafias qui s'enrichissent sans vergogne dans le trafic des êtres humains et le travail au noir;
- elles sont hypocrites car elles se limitent souvent à de la rhétorique, des effets d'annonces, et quelques mesures spectaculaires mais limitées;
dans la pratique, elles en arrivent à tolérer la présence d'une majorité de clandestins tout en les rejetant dans les discours, à les précariser sans leur accorder de droits; à les insécuriser inutilement sans leur donner une chance de trouver leur place;
- elles sont contreproductives pour les finances publiques;
- enfin, elles sont tout simplement déshonorantes pour tous.


Parce que le Mouvement laïque se veut lucide et réaliste face aux réalités actuelles, il invite à opter pour une politique qui accompagne, encadre et garantit des conditions dignes aux personnes plongées dans la réalité du phénomène migratoire.

Parce que le Mouvement laïque est attaché aux droits humains et aux valeurs de liberté, d'égalité et de solidarité, il soutient une politique de migration qui permette la mobilité de tous les êtres humains sans qu'ils puissent devenir victimes d'exploitation.

 

Or, la seule politique de mobilité respectueuse de nos valeurs et conforme à la réalité du monde tel qu'il est la liberté de circulation pour tous.

 

Pour être effective, cette liberté de circulation doit être encadrée et protégée par des garanties sérieuses. Il ne s'agit donc pas d'ouvrir du jour au lendemain toutes les frontières sans aucune condition, ni aucun contrôle. La liberté de circulation doit être assortie du principe d'égalité des droits, de traitement, de devoirs et de participation.

 

Pour le Mouvement laïque, la liberté de circulation pour tous est donc un objectif à atteindre par étapes progressives.

 

Celles-ci pourraient être, entre autres et par exemple, la suppression des centres fermés et des retours forcés; l'instauration d'un droit de séjour automatique d'une certaine durée permettant au migrant d'avoir une chance de mettre en œuvre son projet de vie dans le pays d'arrivée, la suppression des visas (comme c'est déjà le cas pour les Européens au sein de l'Espace Schengen) permettant à chacun d'entrer sur un territoire pour y entamer des procédures de séjour, etc.

La mise en œuvre d'un tel objectif implique d'autres réformes: système social, organisation et droit du travail, fiscalité, commerce international... Il nécessite également une évolution des mentalités et demande beaucoup de pédagogie afin de ne pas créer des heurts, des tensions et des frustrations.

 

Mais les gouvernements et la société civile ont le devoir d'accompagner et de rendre compréhensibles et légitimes cette évolution dictée par l'intérêt général et le respect des principes fondamentaux sur lesquels est fondée notre société ouverte, démocratique, et soucieuse des droits de l'Homme.

 

Le chantier est ouvert. Le Mouvement laïque entend jouer son rôle d'association d'éducation permanente en mettant en débat cette indispensable évolution de nos politiques migratoires et en allant à la rencontre des citoyens pour en débattre.

 

Plus d'infos sur la campagne
« Pas de murs à nos frontières! »