2018-10-27---Noche-Cubana-Vrienden-van-Cuba

Logo Coord Blokkade kl

                                    Meer Info

Affiche C50

TTIP CETA

Meer info

flyer voorkant

Meer info

Delen van artikels

Le gouvernement belge prend position
dans l'affaire Kimyongür


url de ce message : http://leclea.be/affaire_dhkp-c/la_turquie_veut_la_tete_de_bahar/articles.html#gouvernement-se-prononce


Le 12 février 2018, la presse titre : « La tête de Bahar Kimyongür est mise à prix par l'État turc ». Ce dernier considère l'opposant politique à Erdogan comme un dangereux terroriste. Immédiatement, plusieurs personnalités prennent la défense du citoyen belge, comme le sénateur honoraire Josy Dubié.

 

Le 7 mars, 142 personnes, dont le Président de la Ligue des droits de l'Homme et des responsables syndicaux, signent une Carte blanche dans Le Soir. Elles y demandent solennellement au gouvernement de tout mettre en œuvre pour protéger Kimyongür.

 

Quelques heures plus tard, au Parlement, Marco Van Hees interpelle Koen Geens sur cette affaire. Le ministre de la Justice renvoie le député vers les ministres des Affaires étrangères et de l'Intérieur.

Le 28 mars, le cabinet de Didier Reynders déclare, en réponse à un courrier lui annonçant que 1 000 personnes appellent le vice-premier ministre à agir pour Kimyongür* : « Le Ministre des affaires étrangères a bien reçu votre appel au gouvernement à tout mettre en œuvre pour protéger Monsieur B. Kimyongur, et vous remercie pour votre courrier. Je puis vous confirmer que tant le Ministre que le SPF affaires étrangères et notre Ambassade à Ankara suivent cette affaire de très près, conjointement avec le Ministère de l'intérieur et de la justice. »

 

depute-hellings
Député Benoît Helligns

 

Dans l'après-midi, le ministre précise sa position en Commission des Affaires extérieures de la Chambre des Représentants, suite aux questions des parlementaires Ecolo, Benoit Hellings et PTB, Marco Van Hees.

 

Didier Reynders dit comprendre les inquiétudes des députés relatives aux pressions et aux intimidations exercées par la Turquie sur des ressortissants de l'UE et se déclare préoccupé par les tentatives d'ingérence exercées par Ankara.


« Que nombre de nos concitoyens soient d'origine turque n'autorise évidemment pas Ankara à exercer sur notre territoire des pressions ou intimidations à leur égard », explique le ministre, tout en rappelant que ses services ont déjà fait part de ce point de vue à leurs homologues turcs à de multiples reprises.

 

Concernant Kimyongür, Didier Reynders affirme que la Belgique s'opposera à ce que les mesures prises en Turquie aient un impact sur le territoire belge. Et le politicien MR de conclure : « Nous ne pouvons pas partager l'analyse turque concernant la diffusion de listes telles que celle sur laquelle a été repris le nom de M. Kimyongür. Cette réaction a aussi été communiquée aux autorités turques. » [Pour lire l'intégralité de l'échange entre le ministre et les deux députés, cliquez ici :
http://benoithellings.be/QO%20BH%20Reynders%20Turquie%20Liste%20Terroristes-CRIV0856.pdf]. Le lendemain, Jan Jambon, le ministre de l'Intérieur, réagit à son tour. Questionné par le député Van Hees sur la protection à accorder à Kimyongür, le responsable NVA livre la position de l'État belge en Commission des Affaires intérieures. Il considère lui aussi que Kimyongür est une personne menacée et confirme que le citoyen belge bénéficie de mesures de protection spécifiques : https://fr-fr.facebook.com/SoutienABaharKimyongur/posts/1780692035316256

 

Le CLEA
www.leclea.be

 


* Via une pétition, toujours ouverte à signatures, dont la majeure partie des signataires se retrouvent sur : https://www.petitions24.net/le_gouvernement_belge_doit_proteger_bahar_kimyongur