MakePeaceGreatAgain affiche

                                 Meer info

20180616 Stop Nato

lniakniojamlfgok

MF2018 aff A2 FR HR-page-001

MF2018 aff A2 NL HR-page-001

Logo Coord Blokkade kl

                                    Meer Info

Affiche C50

TTIP CETA

Meer info

flyer voorkant

Meer info

Delen van artikels

Ce samedi 26 mai, lors de l'Assemblée générale annuelle de la Ligue des droits de l'Homme, le conseil d'administration a désigné Olivia Venet comme Présidente de l'association pour un mandat de deux ans.
Son prédécesseur, Alexis Deswaef, étant arrivé à la fin de son 3ème et dernier mandat possible, il lui passe le relais après 6 années de présidence.

 

« Je suis honorée de recevoir la confiance de cette belle institution » déclare la nouvelle Présidente de la LDH. « Si je suis surtout enthousiaste, je mentirais en disant qu'il n'y a pas aussi un peu d'appréhensions face à ce grand défi ! ».

 

Née à Bruxelles en 1976, Olivia Venet est licenciée en droit de l'ULB en 2000.

 

Après avoir travaillé trois ans au service de droit international humanitaire de la Croix-Rouge de Belgique, dont elle finira responsable, elle devient avocate au cabinet Vergauwen en 2006. Elle y officie actuellement en sa qualité de spécialiste en droit pénal.

 

PHOTO-OLIVIA-VENET-200x255Mais Olivia Venet est loin d'être une inconnue pour la LDH. Elle y a en effet présidé la Commission Justice de 2006 à 2013 et elle a régulièrement assisté la LDH à l'occasion d'activités, d'actions et de recours en justice.

 

Elle envisage le rôle de la LDH comme étant celui de « gardienne des droits et des libertés fondamentales de toutes et tous. La LDH doit, aujourd'hui, comme hier et comme demain, conserver ce rôle face aux défis soulevés par notre société contemporaine ».

 

Si les thématiques de l'égalité en terme de genre et la protection de la vie privée et des données personnelles, notamment dans le contexte de leur utilisation technologique massive, lui tiennent particulièrement à cœur, elle est consciente de la pléthore de combats que doit mener aujourd'hui, au quotidien, une association comme la LDH. « Je pense notamment, mais pas exclusivement, au respect de l'Etat de droit et des droits de la défense dans la lutte contre le terrorisme, à la lutte contre les inégalités sociales, dans le respect des droits économiques, sociaux et culturels, ou encore aux combats à mener contre les discriminations de toutes sortes. Beaucoup de luttes en perspective donc ! ».

 

Bron: http://www.liguedh.be/olivia-venet-nouvelle-presidente-de-ligue-droits-de-lhomme/