20180924 nva affiche a3-420x594

                                Meer info....

Affiche verkiezingsdebat 25 sept 2018 Klein

Affiche BOAT ACTION                              Meer info

2018-10-27---Noche-Cubana-Vrienden-van-Cuba

Logo Coord Blokkade kl

                                    Meer Info

Affiche C50

TTIP CETA

Meer info

flyer voorkant

Meer info

Delen van artikels

Dimanche 10 juin des pacifistes du collectif « Nike the Nukes » sont entrés sur la base militaire de Kleine Brogel pour protester contre la présence illégale des ces armes de destruction massive sur le sol belge. Avec l’aide de la brigade des clowns ils ont extirpés ces engins maléfiques de la base et iront les rendre à la délégation américaine lors du prochain sommet de l’OTAN (11 et 12 juillet 2018) à Bruxelles.

Incursion de pacifistes à Kleine Brogel : que les USA reprennent leurs bombes nucléaires !

 Pour cette action de désobéissance civile, les militants ont franchi vers 7h30 les deux niveaux de barrière sécurisées de la base militaire. Ils sont sont entrés en portant des bannières dénonçant la présence illégale d’armes nucléaires dans une base aérienne belge. 

Cette action visait à symboliquement reprendre les armes de destruction massive indûment stockées sur notre territoire afin de les confier à la brigade clownesque de dérision massive se retrouvant à l’extérieur de la base. Celle-ci assumera ses responsabilités, alors que le gouvernements en est incapable, et rendra ces armes nucléaires à son propriétaire lors du sommet de l’OTAN des 12 et 12 juillet 2018 se tenant à Bruxelles.

 

Cette action est un message clair pour le gouvernement fédéral : il faut sans attendre établir une feuille de route visant au retrait des armes nucléaires sur le territoire belge et signer le Traité onusien d’interdiction des armes nucléaires (TIAN). A l’heure où la Belgique s’apprête à siéger avec fierté au Conseil de sécurité des Nations Unies nous ne comprendrions pas qu’elle refuse de signer ce Traité et de jouer ainsi un rôle de leadership occidental en matière de désarmement.

 

Une des activistes dénonce :  » Cela fait 40 ans que des citoyens et citoyennes se mobilisent, depuis la crise des euromissiles des années ’80 jusqu’à la campagne Bomspotting il y a encore quelques années. Et pourtant, le gouvernement n’a toujours pas reconnu officiellement la présence de ces armes sur le sol belge, privant ainsi le Parlement de son rôle de contrôle démocratique. » Or, par le passé, des militants ont déjà ramené des images de l’intérieur de l’enceinte de sécurité nucléaire et démontré la présence des armes nucléaires.Il est temps que ce déni de démocratie cesse !” continue l’activiste. C’est désormais les derniers jours de ces armes sur le sol Belge. Nous allons les rendre à la délégation des États-Unis afin qu’elle reparte avec le 12 juillet prochain, dernier jour du sommet de l’OTAN qui se tiendra à Bruxelles. »

 Agir pour la Paix soutien l’action du collectif “Nike the Nukes” ; celle-ci s’inscrit dans le cadre de la campagne « Nuke Free Zone » et appelle les citoyens à protester contre la présence des missiles nucléaires états-uniens sur le sol belge en déposant des origamis, symboles d’Hiroshima, lors de divers rendez-vous dans le cadre du sommet de l’OTAN, en appui à la campagne “1000 origamis pour Kleine Brogel”.

Les armes nucléaires ne sont pas et ne seront jamais une solution.

 Incursion de pacifistes à Kleine Brogel : huit pacifistes arrêtés

 

La campagne « Nuke Free Zone » (#NFZ) continue ! L’opération d’exfiltration des ogives nucléaire a bien  réussi . Les groupes, composés de 8 citoyennes et citoyens infiltrés, ont été arrêtés à 7h45 sur la piste de décollage des F-16 de la base aérienne militaire de Kleine-Brogel. Les activistes ont réussi à confier une partie des ogives de la base aux groupes postés à l’extérieur. Les ogives réceptionnées seront ramenées à Bruxelles afin de les remettre aux chefs d’État lors du prochain sommet de l’OTAN qui se déroulera les 11 et 12 juillet prochain.

Les huit militants, parmi lesquels se trouvent la parlementaire bruxelloise Zoé Genot (Ecolo) ont été arrêtés.

La porte-parole du groupe citoyen annonce  » un beau succès pour les actions citoyennes dans le cadre du désarmement nucléaire. Avec la mise en place du traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN), notamment grâce au mouvement citoyen ICAN, il y a enfin une possibilité internationale de bannir ces armes nucléaires et les dangers qu’elles font peser sur l’humanité.« 

Les activistes dénoncent également la tenue du sommet de l’OTAN à Bruxelles. Lors de ce dernier, 29 chefs d’États prendront des décisions politiques majeures hors de toute instance démocratique alors que ces mêmes décisions menacent la sécurité de l’ensemble planète. Il est plus que temps d’agir ! En effet, les États-Unis ont déjà annoncé leur volonté de développer des armes nucléaires de plus faible puissance pour pouvoir les utiliser dans le cadre de leurs guerres à travers le monde.

Une personne proche des associations de paix interrogée : « Nous disons NON à la gabegie nucléaire, coûtant des milliards et contribuant à la course à l’armement mondial. Nous annonçons d’ores et déjà notre présence au sommet de l’OTAN en juillet pour que cela cesse. »

Un appel à actions décentralisées est déjà lancé pour le 11 et 12 juillet, des manifestations s’organisent et les mouvements de paix convergeront pour organiser un contre-sommet.  Il est temps que l’OTAN disparaisse !

Le collectif  » Nique the Nukes » soutient vivement l’action des politicien.ne.s d’Ecolo et du S.P.A dans les résolutions qu’ils portent à la chambre pour que la Belgique signe le TIAN à l’ONU. Nous les soutenons également dans leurs actions pour plus de transparence et plus de justice, notamment dans le dossier des armes nucléaires en Belgique et du renouvellement des F-16 avec, encore et toujours, des avions à capacité nucléaire.

Les armes nucléaires ne sont pas et ne seront jamais une solution.