Logo Coord Blokkade kl

                                    Meer Info

Affiche C50

TTIP CETA

Meer info

flyer voorkant

Meer info

Delen van artikels

Xavier Desgain est le .premier candidat sur la liste écolo pour les élections communales à .Charleroi. Il est membre de ce parti. qui a introduit la liste ECOLO

 

Comment en êtes-vous arrivés à vous engager politiquement ?

 

Pour faire changer les choses pour plus de justice sociale et environnementale

 

Comment doivent évoluer, selon vous, les thèmes suivants ? :

 

Problèmes de logement

 

Pour Ecolo, la priorité est d'assurer l'accès à un logement de qualité pour tous à un prix raisonnable. La commune dispose en effet de leviers fondamentaux en matière de logement et joue par ailleurs un rôle essentiel dans la mise en œuvre des politiques menées au niveau régional. De par sa proximité avec le citoyen et la connaissance fine de son territoire, elle constitue donc le maillon le mieux à même de cibler les actions les plus opportunes à déployer en matière de logement.

 

Charleroi manque de logements et beaucoup sont inadaptés, peu confortables et mal isolés. Nous pensons qu'il faut mobiliser les forces vives, tant publiques que privées et associatives, de Charleroi et d'au delà pour lancer un ambitieux plan de rénovation du logement à Charleroi en profitant de la rentabilité de la rénovation énergétique, grâce à des mécanismes tels que les Eco-Rénopack packs ou le tiers-investisseur.

 

Pour Ecolo, la Sambrienne doit également devenir un acteur majeur de la transition écologique de Charleroi. De nombreuses expériences pilotes ont été menées et donnent des résultats encouragent. Pour Ecolo il est maintenant grand temps de passer au stade de la généralisation de ces initiatives.

 

Les revenus des ménages stagnent, la où les charges énergétiques ne font qu'augmenter. C'est pour cette raison qu'Ecolo propose la mise en place d'un plan 2018-2030 global et ambitieux visant une réduction drastiques des charges énergétiques en s'appuyant sur les technologies vertes " matures " (isolation, photovoltaïque, biomasse, etc). Cela passera notamment par la mobilisation de l'épargne citoyenne dans le cadre du mécanisme de tiers-investisseurs.

 

La Sambrienne doit également s'inscrire dans les efforts d'amélioration de la qualité de l'air de notre Ville. Pour cette raison Ecolo prône pour la mise sur pieds d'un plan de sortie du Mazout pour 2030.

 

Environnement

 

Nous voulons mettre Charleroi en transition vers une ville verte.

 

Après avoir tardé plus de dix ans, le conseil communal a enfin ratifié la convention des maires, engageant la ville à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40% d'ici 2030. Cela ne laisse que deux législatures pour rattraper le retard et investir de façon très importante pour restructurer le territoire, rendre le parc de logements beaucoup plus efficace sur le plan énergétique, développer largement la production et l'utilisation d'énergies renouvelables sur le territoire urbain et mettre en place un système de déplacements compatible avec cet objectif climatique. De nombreuses décisions devront être prises en intégrant d'ores et déjà l'objectif de réduction de 80 à 95% de réduction des émissions de CO2 fixé au niveau de la Wallonie à l'horizon 2050. Le plan d'actions de la ville doit donc intégrer ce double objectif et prévoir tous les moyens nécessaires pour que l'objectif de 2030 soit atteint avec certitude.

 

Nous voulons également des quartiers propres, nettoyés régulièrement, sans dépôts clandestins, avec des collectes sélectives des déchets de cuisine et de jardin par des conteneurs enterrés dans les quartiers très denses.

 

Nous voulons aussi rendre bon marché et accessibles à tou-s-tes les énergies renouvelables, l'isolation et les économies d'énergie. Un demandons également des bus et le métro en soirée au-delà de 20 heures. C'est bon pour l'environnement, la santé, l'emploi et votre portefeuille.

 

Nous voulons aussi un parc ouvert au public à 10 minutes à pied de chaque habitation, avec des bancs, des jeux, des aménagements pour les aînés et personnes à mobilité réduite, de l'ombre, des refuges pour la biodiversité, et des zones réservées aux animaux domestiques. Nous vous invitons pour le reste à consulter notre programme beaucoup plus complet.

 

Economie locale

 

Nous voulons renforcer le rôle dynamique et d'orientation économique d'IGRETEC, moteur du redéploiement économique du bassin de Charleroi

 

" Favoriser le développement de filières productives à faible impact via une gestion durable et socialement responsable des Zones d'Activités économiques (ZAE).
" Dans ce cadre, localiser les entreprises de telle sorte que l'énergie nécessaire au transport de personnes et de biens soit minimale : le long des voies d'eau, de lignes de chemin de fer, etc.
" Nettoyer les terrains inoccupés et décontaminer les sols pollués pour rendre de nouveau disponibles et agréables les trop nombreuses friches industrielles et urbaines. Dans ce cadre, valoriser les friches présentes dans le tissu urbain en y développant des Micro-ZAE permettant d'accueillir PME-TPE ainsi que des hall-relais.
" Favoriser le développement des groupements d'employeurs, en créant par exemple un site internet permettant aux entreprises de faire connaître leurs besoins et, par la suite, de mutualiser leurs employés.
" Création d'un cluster carolo de l'éco-rénovation/construction afin de faire de Charleroi le centre wallon de l'éco-rénovation. L'habitat carolo est vétuste et très énergivore, Charleroi a donc des atouts à faire valoir en matière de rénovation car ce secteur représente un gisement d'emploi important. Il est donc important de soutenir cette filière notamment à travers les cahiers des charges communaux et para-communaux. Dans ce cadre, impliquer l'ensemble des acteurs carolos de la formation (institutionnel et associatif) dans une stratégie globale.

Emploi


La ville de Charleroi et le CPAS sont d'importants employeurs et ils ont donc un rôle à jouer pour offrir des emplois de qualité, accessibles à toutes et à tous. Par ailleurs, il est de plus en plus évident que certains services manquent de personnel et qu'il sera important d'engager du personnel qui a les qualifications nécessaires et le savoir faire utile pour les projets que nous voulons mener avec les habitants dans le cadre du développement durable. Par ailleurs, ville et CPAS peuvent avancer, dans la limite de leur capacité, comme ville pionnière des 32 heures semaine.

 

" Faire de Charleroi une ville pionnière des 32 heures semaine
" Engager des personnes qualifiées dans les services où il manque du personnel
" Revenir à l'esprit initial des " articles 60 " en assurant un accompagnement social plus important dans le but de remettre mettre les bénéficiaires dans le circuit normal du travail et de trouver un emploi stable et de qualité,

 

Enseignement

 

Il est évident que l'école est le reflet de la société, mais, pour les écologistes, elle doit cependant être un levier essentiel pour changer la société en profondeur : elle est chargée d'un enjeu fondamental de transmission entre générations et de renouveau culturel.

 

En outre, l'école a pour mission de contribuer à réduire les inégalités et de rendre ainsi notre monde plus juste. Si les différentes étapes de la scolarité obligatoire sont autant de paliers vers l'émancipation, celle-ci sera, pour Ecolo, autant sociale que personnelle, citoyenne et culturelle.

 

Concrètement, Ecolo propose de :

" Garantir une égalité d'accès à l'enseignement organisé par la commune et tendre vers la gratuité.
" Inciter les écoles à décloisonner les apprentissages et à intégrer les enjeux sociétaux.
" Soutenir la formation en alternance, lieu d'apprentissage concret d'un métier pour les jeunes et en particulier les enfants ayant des difficultés d'apprentissage scolaire.
" Accompagner les équipes éducatives dans la poursuite d'un enseignement innovant et de qualité qui met notamment l'accent sur les apprentissages de base et sur l'apprentissage des langues (notamment via la mise en place de l'éveil aux langues, dès la maternelle).
" Veiller à ce que le projet d'établissement des écoles ambitionne de tenir compte des difficultés d'apprentissage des élèves issus de familles défavorisées et/ou dont la langue utilisée à la maison n'est pas celle utilisée à l'école (notamment par la remédiation) pour faire de l'enseignement fondamental un levier d'émancipation.
" Sensibiliser le corps enseignant (tout comme le personnel des crèches) aux stéréotypes liés aux genres afin de changer les mentalités à terme, d'élargir le champ des représentations des jeunes sur les métiers, de stimuler l'orientation et la formation des filles vers des métiers techniques et scientifiques. Soutenir la mise en place de dynamiques participatives dans les écoles (conseil des
" Interdire les intrusions de la publicité dans la vie scolaire ainsi que les sollicitations commerciales et plus généralement de toute forme de promotion directe ou indirecte par des entreprises privées.

 

Privatisation des services communaux


La priorité est de bien faire fonctionner les services communaux. Nous voulons décloisonner les services pour mener plus efficacement des projets transversaux, nécessitant la collaboration de plusieurs services, en concertation et en collaboration avec les habitants des quartiers. Cela implique une gestion du travail par projet, des espaces de co-working et une responsabilisation des différents services collaborant entre eux.

 

Accueil des demandeurs d'asile et des migrants

 

Coopération internationale (politique en faveur de la paix et du développement, commerce, investissements, ...)

Nous proposons de faire de Charleroi une commune hospitalière et accueillir dignement les primo-arrivants. Outre le dispositif actuel, l'exemple des MENA laisse perplexe. Le CPAS n'a actuellement pas de solution car selon lui il n'y a pas de demande... Pourtant cette population existe. La motion contre les visites domiciliaires a été votée et une rencontre récente au centre Fedasil nous a permis de comprendre les besoins de cette population et des demandeurs d'asile en général.

 

IL serait utile de rééquilibrer le plan de répartition des primo-arrivants qui est en décalage numéraire et temporel avec la réalité. Le CPAS de Charleroi a ouvert trop de places par rapport à la demande et a du requalifier ces logements. Toutefois, au niveau local le travail en réseau à la sortie du centre reste indispensable. Les ILA, les autres services du CPAS (ADIS, antennes sociales, service logement, ISP, etc.) ; les sociétés de logement, doivent travailler ensemble pour proposer des solutions concrètes et durables aux réfugiés reconnus.

 

Renforcer le DASPA. L'apprentissage du français doit être la priorité car la barrière de la langue peut occulter les facultés intellectuelles du jeune primo-arrivant et freiner ainsi son évolution scolaire.

 

Nous sommes également très attentifs à l'attitude de la ville en matière de marchés publics, afin que les droits de l'homme et les conventions internationales du BIT soient bien respectées. C'est à ce titre que nous veillerons à ce que des clauses sociales et environnementales soient bien intégrées dans les marchés publics. Nous veillerons également à ce que les fonds de pensions des intercommunales respectent aussi ces dispositions et orientent leurs placements vers des placements éthiques et durable.

 

Il sera aussi intéressant de tisser des liens avec des collectivités locales d'anciennes régions industrielles dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique pour mettre en place des programmes d'échanges..

 

Démocratie communale

Ecolo veut une ville participative dans laquelle les habitants pourront se réapproprier leur quartier.

 

Des dispositifs de participation citoyenne ont été mis en place au niveau des cinq districts de Charleroi et c'est une avancée intéressante. Toutefois, le premier conseil communal participatif l'a bien montré, la taille de ces districts reste encore très grande pour assurer un dispositif de participation dans lequel les habitants des quartiers se sentent réellement concernés. Nous souhaitons en effet donner plus de pouvoir aux habitants sur la gestion de leur quartier, de leur rue, sur les projets qui les concernent plus directement dans leur quotidien, avec des budgets participatifs, des enquêtes publiques renforcées sur les projets importants, et des projets menés conjointement avec des groupes d'habitants et les services communaux. Par ailleurs, le dispositif participatif lié inscrit dans le Règlement d'ordre intérieur du conseil communal est trop peu utilisé. Nous proposons d'en renforcer certains aspects.

 

" Soutenir le développement des comités de quartiers et des comités de citoyen-ne-s, notamment via la maison des associations. Par ailleurs, nous leur accorderons des budgets participatifs par quartiers (en fin de processus, même si la décision finale portant approbation du budget participatif revient formellement aux élus, elle résulte dans les faits du travail réalisé main dans la main avec les citoyens) destinés à concrétiser des projets d'amélioration du cadre de vie. Pour l'installation de plaine de jeu, de compost collectif, etc

 

" Créer un droit d'initiative citoyenne. Nous créerons un droit politique nouveau : l'Initiative Citoyenne Communale. Elle permet d'obtenir du Conseil communal qu'il délibère et vote sur un texte précis proposé par des citoyens et, à défaut, qu'il le soumette à consultation populaire. Ce droit d'initiative citoyenne pourra aussi permettre à la commune de devenir une commune-levier vers d'autres niveaux de pouvoir. Le processus est le suivant :
o 1. Le texte de l'Initiative doit réunir 5% des électeurs. La loi sur la consultation populaire communale définit les matières dans lesquelles le droit d'initiative peut s'exercer et les procédures d'examen de validité .
o 2. Le conseil communal a de six mois à un an au plus pour voter sur l'initiative. S'il l'accepte, il la concrétise par une délibération.
o 3. S'il la refuse, le texte de l'Initiative est soumis à consultation populaire communale, en même temps, éventuellement, qu'un contre-projet du conseil communal.
o 4. Néanmoins, l'initiative peut aussi être retirée par ses porteurs, en échange d'un vote par le Conseil communal de sa propre contre-proposition.


" Renforcer la publicité sur les interpellations et la mise d'un point à l'ordre du jour du conseil communal.

Autres thèmes qui vous tiennent à coeur

 

Nous voulons une meilleure sécurité pour les piétons et les personnes à mobilité réduite, en rénovant trottoirs, passages piétons et ruelles. Pour les cyclistes en créant des pistes cyclables et des parkings sécurisés. Et une vitesse réduite et contrôlée des voitures dans les zones résidentielles.

 

Il est enfin nécessaire de renforcer la présence de votre agent de quartier avec des plages horaires plus larges et une plus grande participation à la vie de votre quartier.

 

Discipline de parti

 

Si je suis élu, j'appliquerai le principe de la disciple/ au cas par cas.
Commentaires éventuels
Les décisions prises collectivement sont appliquées collectivement, et s'il y a une vote différent, il faut l'objet d'un débat et d'une explication portée collectivement. Et il y a toujours liberté de vote sur les questions éthiques.