HbH TinaTamara Facebook C 002clean

                                   Meer info

Logo Coord Blokkade kl

                                    Meer Info

Affiche C50

TTIP CETA

Meer info

flyer voorkant

Meer info

Delen van artikels

Le procureur-général de Slovaquie vient d'ordonner la libération des 12 militants de Greenpeace emprisonnés depuis mercredi dernier. Ces 12 militants, dont trois Belges, avaient mené une action pacifique au cours de laquelle ils avaient déroulé une bannière sur une centrale au charbon en Slovaquie.
Cette action, menée dans le cadre du Sommet sur le Climat (COP24) de Pologne, avait pour but de mettre en évidence la nécessité de dire adieu aux combustibles fossiles comme le charbon.


l'après-midi ou de la soirée. Aucune condition n'est assortie à leur libération. Ils peuvent donc quitter le pays. La plainte à l'encontre des militants reste pourtant d'actualité. Ils risquent toujours une peine de prison de 5 ans.

 

"75.000 personnes ont marché pour le climat dans les rues de Bruxelles ce dimanche. Pendant ce temps, nos 12 courageux militants étaient enfermés simplement parce qu'ils voulaient eux aussi agir pour le climat. Nous sommes soulagés de voir que la raison l'a emporté et que cette mesure disproportionnée ait été revue par le procureur général (il s'agissait d'une décision de maintien en détention ordonnée par un procureur régional).


Nous nous attendons à ce que les militants soient entièrement acquittés. Ce ne sont pas des criminels mais bien des héros pour le climat",
déclare Juliette Boulet, porte-parole de Greenpeace Belgique.

 

Kerncentrales

Les photos de l'action sont disponibles ici. Les photos des différentes actions de soutien aux militants sont disponibles ici