04 ETDD11 Depliant WEB OK
                               Meer info...

190115 NoTTIP Actie Geen CETA vlees FlyerCORRECTIE
                             Meer info...

Logo Coord Blokkade kl

                                    Meer Info

Affiche C50

TTIP CETA

Meer info

flyer voorkant

Meer info

Delen van artikels

Een honderdtal actievoerders verzamelden vorige vrijdag rond het middaguur in Brussel aan het Square du Bois (in de volksmond Square des Milliardaires) ter gelegenheid van de Tax Freedom Day van de superrijken. LEF was erbij en onze videaste filmde het gebeuren.

De Tax Freedom Day (TFD) is een bedenksel van Price Waterhouse Cooper (PWC) die ieder jaar berekent dat de Belgen tot eind juni werken voor de staat en pas daarna voor zichzelf.

Naast het feit dat de belastingen die wij betalen ons allen ten goede komen, als je voor de staat werkt, scheert PWC alle Belgen over een kam. Het Financieel Actienetwerk (FAN) en zijn franstalige tegenhanger Réseau pour la Justice Fiscale (RJF) berekenden dat de TFD voor de superrijken al in de eerste dagen van het jaar valt, vermits zij door de op hun maat gesneden regelgeving ternauwernood belastingen betalen.

Het FAN en het RJF zijn samenwerkingsverbanden van de vakbonden en een reeks kleinere middenveldorganisaties. Door de actie van vorige vrijdag wilden zij de onrechtvaardige fiscale regelgeving onder de aandacht brengen. Voor deze actie kregen zij de steun van Hart boven Hard in het kader van de TAM TAM campagne tegen het asociale beleid van onze regeringen. In het kader van deze campagne wordt in januari en februari gefocust op het thema rechtvaardige fiscaliteit.

Na een reeks korte toespraken werd het glas geheven om deze “heuglijke dag” voor de rijken te “vieren”

Marie Jeanne Vanmol maakte een filmpje van deze geslaagde actie.

Te bewonderen op https://vimeo.com/channels/leffge

Mediaaandacht

Van de Nederlandstalige media was enkel aandacht vanwege De Wereld Morgen en Kanaal Z.

Artikel in De Wereld Morgen

http://www.dewereldmorgen.be/artikel/2019/01/04/op-de-gezondheid-van-de-grote-fortuinen-aan-miljardairsplein-in-brussel

Reportage op Kanaal Z

https://kanaalz.knack.be/nieuws/vakbonden-en-burgerorganisaties-voeren-actie-voor-rijkentaks/video-normal-1413369.html

De franstalige televisie besteedde wel ruime aandacht.

Reportage op RTBF

https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_les-syndicats-et-une-quarantaine-d-ong-lancent-un-appel-pour-une-justice-fiscale-plus-juste?id=10110522

Reportage op RTL
https://www.rtl.be/info/Video/693654.aspx

Tot slot brengen wij u de volledige tekst van de Toespraak van Daniel Puissant (Secretaris Réseau pour la Justice Fiscale)

Nous sommes réunis ici au square des milliardaires, non pas pour « casser du riche », mais pour appeler les plus fortunés à leurs responsabilités.

Depuis 40 ans, la richesse se concentre, ce qui suscite naturellement indignation et colère chez ceux qui survivent tant bien que mal. En Belgique, 1% des ménages les plus riches détient près de 20% des patrimoines et 80 % des actions sont dans les mains des 10% les plus fortunés.

Le coût de la fraude et de l’évasion fiscale se chiffre à 2.000 EUR par habitant. Le gouvernement MR-NVA a non pas fait de la lutte contre la fraude fiscale, une priorité, mais de la lutte pour la fraude fiscale (dixit Franklin DEHOUSSE) notamment en freinant toutes les timides tentatives d’harmonisation fiscale sur le plan européen. Les plus favorisés a encore plus de cadeaux fiscaux, alors que le FMI, lui-même recommande de faire marche arrière et de taxer les plus fortunés.

Mais, pour nous, il s’agit avant tout d’une question de dignité. « Chacun a le droit de mener une vie conforme à la dignité humaine » : c’est l’article 23 de notre Constitution qui énonce ce principe.

ON EN EST LOIN !

Les « Viva for Life » ou autres « Téléthon », c’est généreux, mais il faut naturellement aller plus loin et dire : STOP A LA CROISSANCE DES INEGALITES.
Après la deuxième guerre mondiale, alors que les pays d’Europe occidentale étaient ruinés, ils ont mis en place la sécurité sociale. Après la crise des années 30, le président Roosvelt aux U.S.A. a imposé aux plus gros revenus un taux de taxation de 79 % en 1936. En 1970, ce taux était encore de 70% aux E.U. ! Comme le disait Thomas Piketty, cela n’a pas tué le capitalisme. Mais, évidemment on pouvait alors compter sur un homme d’Etat qui osait affronter la haine des grands patrons et des banquiers d’affaires… Bon, tout commentaire est superflu !

Il est donc parfaitement mensonger de dire qu’il n’y a pas d’argent et qu’il n’y a pas d’alternative à l’austérité.

Un outil pour stopper la croissance des inégalités sur lequel nous mettons l’accent aujourd’hui, c’est la fiscalité, mais une fiscalité juste !

Nos réseaux vont interpeller les partis politiques à l’occasion des élections avec un mémorandum argumenté. En résumé, nous ne souhaitons pas taxer plus, mais taxer juste. Aux épaules les plus larges, il doit être demandé un effort en proportion de leurs capacités.

Aujourd’hui, ce 4 janvier, on peut estimer que les plus gros patrimoines se sont acquittés de leur contribution fiscale. Alors que pour les autres contribuables, c’est seulement après 6 mois de travail qu’ils s’en seront acquittés. Est-ce que vous trouvez cela juste ?

C’est pourquoi nous réclamons un impôt sur les fortunes supérieures à 1 million EUR (hors habitation personnelle) et un registre des patrimoines des citoyens.

Nous ne lâcherons rien

JUSTICEE FISCALE : OUI, OUI, OUI