20190623 Betoging
                                Meer info

Poster red Green NL                                  Meer info

Posterred Green Small FR.indd                             Plus d'info

GF debatten 2019
                                  Meer info

construction didentites multiples petit

190208 LEF KlimaatDefFRA                           Lire plus...

190208 LEF KlimaatDefNED                                 Meer info


Zij hadden hun redenen

Delen van artikels

Sarah Schlitz est Candidat N° 1 sur la liste Ecolo pour la Chambre, dans l'arrondissement Liège, et membre de ce parti.

Affilation (supprimer la mention inutile) Je suis membre du parti qui a (co-)déposé la liste.

Comment en êtes-vous arrivé à votre actuel engagement politique?
Il y a quelques mois, j’ai troqué ma vie de chargée de mission chez Inter Environnement Wallonie pour celle de députée fédérale Ecolo.
Militante dans l’âme, je n’ai rien oublié des différents combats qui me tiennent à coeur (féministe, justice climatique, sans papiers, anti-pub, cyclistes), au contraire, mon mandat, je l’envisage comme une courroie de transmission entre le terrain et le parlement.
Aujourd’hui, les militant.e.s Ecolo m’ont fait confiance pour mener la liste fédérale à Liège.

Que pensez-vous qu’il devrait arriver en ce qui concerne les thèmes suivants?

Emploi (y compris la problématique de la fin de carrière)

Il faut en priorité pouvoir redonner aux gens la possibilité d’exercer des emplois de qualité qui soient rémunérés dignement (se focaliser sur la création de jobs à n’importe quel prix pour se gargariser d’un bilan positif, ça n’est pas notre stratégie). Il est par ailleurs évident qu’aujourd’hui le plus gros levier permettant d’atteindre la prospérité en matière d’emploi se situe dans la transition écologique. Toutes les études s’accordent là-dessus : le développement durable représente un véritable gisement d’emploi. Pour y parvenir, il faudra mettre l’accent sur l’économie circulaire, non délocalisable. Enfin, je termine en rappelant qu’Ecolo milite pour une réduction collective du temps de travail : ce qui a pour double avantage à la fois le bien-être des individus - en rééquilibrant vie professionnelle et vie privée - et à la fois la réduction du chômage – du fait que les entreprises embauchent davantage en compensation.
Je suis favorable au retour à la pension à 65 ans. Il faut en outre que la pénibilité de l’emploi soit prise en compte.

Sécurité sociale

La sécurité sociale reste un pilier de solidarité tout à fait essentiel dans notre société. C’est à l’État à suppléer à hauteur des besoins et non à la sécurité sociale de s’adapter à ce qui est disponible : la sécurité sociale est un droit acquis, ce n’est pas une variable d’ajustement. À ce titre, Ecolo propose de garantir le financement de la protection sociale (sécurité sociale et CPAS) en faisant contribuer tous les types de revenus.

Justice

L’accès à la Justice constitue un pilier de notre démocratie et une condition sine qua non d’une société juste. Pourtant, actuellement le droit à un accès effectif au juge n’est plus garanti pour une partie de la population. Les plafonds de revenus qui déterminent l’octroi de l’aide juridique ne tiennent pas compte de la réalité sociale de notre pays et excluent de son bénéfice une frange de la population pourtant clairement précarisée. Il faut en priorité renforcer l’accessibilité à la justice pour les moins nantis. Je plaide en outre pour un refinancement générale de la justice.

Droits syndicaux

Les associations et droits syndicaux doivent être préservés. Il est tout à fait essentiel que les différents secteurs de la société puissent s’organiser et faire valoir leur droit. Sous cette législature, les accords de concertation ont eu tendance à ne pas toujours être respectés, il faut mettre un point d’honneur à respecter les accords qui se dégagent de la concertation sociale.

Privatisation des services publics

Cela fait une série d’années que la Belgique subit un climat néolibéral tendant à privatiser bon nombre de services publics. Il faut lutter activement contre cette tendance, et rappeler que les services publics sont les garants de la justice sociale.

Fiscalité

C’est un constat évident, la fiscalité pèse actuellement trop fortement sur le travail. C’est pourquoi Ecolo est favorable à la globalisation des revenus. En substances, trois chantiers essentiels doivent à mon avis être menés : instauration d’une taxation de crise sur les plus gros patrimoines (+1 million d’euros, hors ménage et outils de travail), d’une taxation sur la spéculation boursière et lutte contre la fraude fiscale.

Asile et immigration

Nous venons de connaître 5 années de régression en la matière : trafic de visas humanitaire par le ministre en charge, enfermement d’enfants, criminalisation des hébergeurs… En tant qu'écologiste, je défends une vision aux antipodes de ce qui a été fait sous la précédente législature. À mes yeux, il est impératif d’assurer des voies d'accès légales et sûres, mieux répartir les personnes au sein de l'Union européenne, garantir un accueil digne ou encore s'attaquer aux causes de la migration.

Lutte contre la pauvreté

La pauvreté ne recule pas en Belgique, au contraire, elle augmente. L’approche de la pauvreté s’est centrée ces dernières années sur les politiques d’emploi et d’insertion professionnelle, focalisant sur l’inactivité alors que la politique en matière de pauvreté doit couvrir un large éventail de domaines en raison de son caractère multidimensionnel. Il faut en effet rehausser les minimas sociaux, ou instaurer un crédit d’impôt sur les bas salaires pour cibler des mesures redonnant une bouffée d’oxygène financière aux plus démunis. Mais la lutte contre la pauvreté passera également par un meilleur accès aux soins, à la justice, à une alimentation saine, aux transports en commun ou encore à un environnement serein.

Environnement (y compris le climat, l’énergie et la mobilité)

Sans surprise, l’urgence climatique est au fondement de notre engagement en politique à nous les écologistes. Si aujourd’hui un nombre croissant de partis l’a placé dans ses priorités, ce dont je me réjouis, je pense fondamentalement qu’Ecolo se démarque de ses concurrents sur le fait que la transition écologique et solidaire n’est pas simplement un sujet de plus, mais bien la colonne vertébrale de notre programme. En d’autres termes, à nos yeux, tous les secteurs de la société doivent l’intégrer et saisir l’opportunité qu’elle représente que ce soit dans le domaine de l’énergie, de la mobilité, de l’agriculture, du logement…

Réforme de l’État

Une énième réforme de l’État n’est clairement pas à l’agenda, selon nous. Il y a d’autres dossiers bien plus urgents à traiter. Mais dans l’absolu nous sommes favorables à une refédéralisation de la compétence climatique.

Politique budgétaire

L’austérité budgétaire a clairement montré ses limites au cours des dernières années, il faut préférer une politique d’investissement intelligente orientée vers la transition écologique et solidaire.

Défense

Ecolo est favorable à une politique européenne de défense, qui est plus sensée dans le contexte international actuel.

Politique étrangère (par exemple Israël-Palestine, Traités de libre-échange ...)

Mon parti se bat pour la reconnaissance de l’État de Palestine.
Au niveau des traités de libre-échange, d’abord nous pensons que l’avenir économique se situe dans une relocalisation plutôt que dans une intensification des échanges internationaux. Cependant, nous ne sommes pas opposés par principe au commerce international : ce qui importe réellement est que notre politique commerciale soit conditionnée par des normes sociales et environnementales ambitieuses.

Autres thèmes qui sont importants pour vous

Les droits des femmes. Ils ont fait l’objet d’attaques multiples par le gouvernement précédent. Je veux faire de la prochaine législature la législature des droits des femmes ! Avec une ministre des droits des femmes membres du kern.

Discipline de groupe

Si vous êtes élue, suivrez-vous la discipline de votre groupe: toujours/ non de manière exceptionnelle / je verrai chaque fois vote par vote (supprimer les mentions intiles) J’aimerais ajouter : dans la majorité des cas.
Commentaire éventuel: au sein du groupe Ecolo-Groen, nous fonctionnons au consentement : chaque parlementaire est responsable de différentes thématiques. Lorsqu’un projet/une proposition de loi vient à l’OJ, il fait une proposition de positionnement et de vote au groupe. Une discussion s’en suit et dans la majorité des cas nous trouvons une position commune. En cas de désaccord, des votes différents peuvent être exprimés. Par le passé, la situation a essentiellement été rencontrée pour les votes éthiques.