Kleine brogel                              Meer info...

Affiche

21.04.01 Peperdure pillen Wie bepaalt de prijs                                 Meer info....

WU ABC BOEK VOOR scaled                                  Meer info...

Investeer

Gaston 1                                    Plus d'info

TPNW 50 nonukes.be NL

TIAN 50 nonukes.be FR

hands off assange banner 130x80 justice4assangeWEB

de lOxygene pour Cuba

Visual facebook

46E324B018E144D8B7E7637B856696D8

MYM insta

90519931 10221440679026334 122351656779120640 o

ea908743 d60e 421f 9715 698442c97e33

Delen van artikels

L’ARAU SE VOIT UNE NOUVELLE FOIS REFUSER UN AGRÉMENT PAR LES AUTORITÉS BRUXELLOISES : MAIS QUELLE EST LA RÉELLE MOTIVATION DE CETTE EXCLUSION ? IL EST TEMPS D’OBTENIR DES RÉPONSES ET PLUS DE TRANSPARENCE !


52 ans de défense de la ville, du cadre de vie des Bruxellois et de promotion de la démocratie urbaine… et le gouvernement régional refuse pour la 12e fois de reconnaître l’ARAU dans le cadre de l’ordonnance de 2008 visant à soutenir structurellement les « missions de base » des associations actives et engagées dans l’amélioration de l’environnement urbain et du cadre de vie. Heureusement, l’ARAU bénéficie d’un contrat programme en éducation permanente du côté de la Fédération Wallonie Bruxelles pour son travail de sensibilisation aux enjeux urbains.

Il apparaît utile de rappeler que l’ARAU a fermement soutenu la création de la Région de Bruxelles-Capitale et continue à défendre cette institution (et la voix de ses habitants), que certains tentent encore aujourd’hui de remettre en question. Cela rend d’autant plus regrettable le manque de maturité dont le Gouvernement fait preuve en refusant de soutenir le travail d’analyse critique et indépendant des projets urbains que réalise quotidiennement l’ARAU (depuis 1969 !) et qui nourrit chaque jour, par la disponibilité de ses archives, de ses membres et de ses travailleurs, les positions d’habitants, de comités, de fonctionnaires, d’élus… et de journalistes, dont l’auteur de cet article qui a compris avec étonnement, via la décision du Conseil des Ministres du 4 mars 2021, que l’ARAU n’a jamais bénéficié d’une reconnaissance structurelle des autorités régionales bruxelloises !

Si l’ARAU, association pluraliste, a déposé cette année une énième demande du côté de l’environnement et de la mobilité, c’est d’une part en raison de son travail de production important sur ces matières (depuis 52 ans), mais aussi parce que les cabinets du Secrétaire d’Etat Pascal Smet et du Ministre-Président Rudi Vervoort assument ne plus vouloir mobiliser cette possibilité de soutien structurel, au profit d’appels à projets : mode de fonctionnement qui ne rencontre nullement les besoins du milieu associatif historique et, au contraire, le fragilise.

Au-delà de la question financière, ce qui pose réellement question est le manque d’intérêt et/ou de compréhension du gouvernement quant à l’utilité des combats de l’ARAU pour l’évolution de Bruxelles : comment entretenir la vitalité démocratique bruxelloise et approfondir une connaissance des dossiers urbains sans nourrir un débat public sur les projets urbanistiques et l’avenir de la ville ?

L’ARAU demande à la Région et aux cabinets concernés d’avancer de manière transparente sur les agréments et subventionnements des associations et des projets (la liste et l’historique des organisations et projets soutenus et des montants qui leur sont octroyés doivent être publiés et disponibles sur le site des administrations) et invite cordialement fonctionnaires et conseillers à participer les 24-26 mars prochains à la 52e école urbaine de l’ARAU « Choisir la ville, mobiliser ses ressources ! » (Les associations en sont une !)


Source: https://www.arau.org/52-ans-de-defense-de-bruxelles-et-de-ses-habitants-et-toujours-aucune-reconnaissance-de-la-region/