KOP GFD 31ste                                Meer info...

ManifpostConfAfficheA3NL

ManifpostConfAfficheA3

de lOxygene pour Cuba

Visual facebook

46E324B018E144D8B7E7637B856696D8

MYM insta

90519931 10221440679026334 122351656779120640 o

ea908743 d60e 421f 9715 698442c97e33

Delen van artikels

Cette année, la commémoration du bombardement atomique d’Hiroshima et Nagasaki par les Etats-Unis en août 1945 sera encore plus lourde de sens, non seulement parce que nous sommes plongés dans la pandémie mondiale du Covid.19, mais aussi et surtout, parce que le virus de l’arme atomique est en pleine expansion et que le risque de son utilisation par les « Docteurs Fol Amour » du monde actuel est très grand.

La commémoration au Parc Hibakusha de l’Université de Mons se réalisera en respectant les mesures de distanciation sociale et de sécurité préconisées par les autorités sanitaires de notre pays. Ce sera la dernière sur le site actuel du Parc, au campus de la Plaine de Nimy de l’UMons.

Dès que possible, nous communiquerons les informations précises sur le déroulement de la journée.

Mais retenez déjà la date : ce sera le samedi 8 août 2020, entre 14 et 17 heures.

Cette année-ci nous entamons le réaménagement du site du Parc Hibakusha et les premiers projets voient déjà le jour. Ils vous seront présentés le 8 août et seront soumis à votre jugement.

On peut lire ci-dessous le document élaboré par notre Groupe de Travail qui fixe le cadre dans lequel ces projets vont s’inscrire.


Contexte
Hibakusha est le nom donné aux personnes irradiées survivantes des villes de Hiroshima et Nagasaki après leur bombardement par les bombes atomiques les 6 et 8 août 1945. Inquiet pour l’humanité et révolté par l’horreur de ces armes, le Professeur Piérart de l’Université de Mons , dans le cadre du Centre d’ écologique appliquée du Hainaut (CEAH) avec l’aide d’autres associations, a fondé le Parc Hibakusha. Ce lieu a d’abord été conçu avec des arbres plantés chaque fois que de nouveaux essais nucléaires étaient mis en œuvre. Chaque année au début août, une commémoration a lieu pour se souvenir, pour informer et pour revivifier la nécessité d’abolir définitivement les armes nucléaires.
Aujourd’hui la plupart des arbres ont disparu, remplacés par des stèles pour laisser la place à des bâtiments nécessaires à l’université. Les commémorations en période de vacances sont devenues de plus en plus confidentielles.
Dans un contexte géopolitique actuel, tendu et où le danger d’une guerre nucléaire n’a jamais été aussi grand, ce lieu - unique en Europe- de commémoration de l’horreur des attaques nucléaires, garde plus que jamais son sens. Il est aussi un lieu d’espoir et de sensibilisation.

Programme
Le Parc Hibakusha n’est plus adapté pour les évènements commémoratifs, ni aux demandes des usagers du campus. Sa présence est à peine remarquée, pourtant l’importance du lieu est grande et unique en son genre. A l’origine, des grands arbres se trouvaient tout autour du point de rassemblement, aujourd’hui seules restent les stèles et les murets qui les entourent.
L’objectif du projet est de réhabiliter Le Parc Hibakusha en retrouvant le sens de sa création et en prenant sa place au sein du campus : un lieu utile pour commémorer les victimes des bombes nucléaires, pour construire le futur avec des conférences, concerts, etc. et pour rendre tout simplement un espace qualitatif aux usagers du campus.
Le Parc Hibakusha devra donc être : Un monument commémoratif en mémoire des victimes d’Hiroshima Nagasaki (en tenant compte de son histoire et de l’idée des fondateurs)
- Une place, un repère, un lieu de rencontre dans le campus de Nimy.
- Un espace public polyvalent extérieur avec des gradins pour les conférences, concerts ou d’autres évènements importants.
- Un espace extérieur qualitatif et de détente pour les usagers quotidiens du campus.
- Un espace d’information et d’intérêt touristique accessible au public.
- Un lieu où se rencontrent le passé (commémoration), le présent (information) et le futur (Perspectives pour la paix et le désarmement).
- Un lieu de sérénité et d’aspiration à la paix universelle.
Implantation :
- Le Parc Hibakusha restera sur le Campus de la Plaine de Nimy. Il peut être déplacé, dans le cadre d’un projet global de réaménagement paysager de l’ensemble du Campus.
- Il sera impératif de collaborer avec l’Université et de réfléchir le projet en fonction des extensions futures des bâtiments de l’Université.
- Le critère de la visibilité et de l’accès facile pour le public extérieur est important.
Contraintes
- La liste des essais nucléaires par pays restera visible sur le site, en tant que rappel de l’histoire du Parc. La forme que prendra cette liste est laissée libre suivant l’imagination des concepteurs
- Les trois grandes stèles en pierre (« parc hibakusha », « à la mémoire des victimes » et « hommage à Pierre Piérart « , seront conservées et réutilisées dans la nouvelle configuration du Parc Hibakusha
Données techniques
- Un boitier électrique sera prévu pour pouvoir bénéficier d’une sonorisation, d’un éclairage, d’un écran géant. La capacité nécessaire sera à étudier.
- Un éclairage pour les activités nocturnes et pour la sécurité du lieu est à prévoir. L’aspect écologique de la solution proposée sera un critère important (couleur de la lumière, consommation, source d’énergie …)
- La végétation (arbres, haies, plantes à fleurs, …) sera composée des espèces indigènes, à l’exception éventuelle du Gingko Biloba, qui comme seul arbre ayant résisté aux radiations à Hiroshima et Nagasaki, pourra être utilisé, étant un symbole des Hibakusha.
- 4 panneaux informatifs pour le public seront prévus, avec le minimum d’informations et dans quatre langues : français, néerlandais, anglais et japonais. Les panneaux aborderont les thèmes suivants :
a) Les bombes d’Hiroshima et Nagasaki
b) Explication et historique du Parc Hibakusha.
c) Les différents traités sur les armes nucléaires
d) La liste des essais nucléaires réalisés dans le monde ;
Les panneaux seront munis d’un « QR code » permettant aux visiteurs de se connecter au site web du Parc. Ces « QR Codes » pourront avoir l’aspect de photos. Les matériaux de constructions seront des matériaux nobles ( bois, pierre, …) écologiques et locaux. Ils donneront une idée de « l’éternité ».
- Il faudra être attentif à limiter l’entretien du Parc au minimum (choix des matériaux, essences de plantations, …). Une réflexion sur l’intérêt de présences de poubelles devra être menée.

Visitez notre site web www.parc-hibakusha.be
Le site web se construit peu à peu. Il contiendra la totalité des informations, l’agenda des activités du Parc, ainsi que toutes les actualités concernant les armes nucléaires, dans plusieurs langues. On peut déjà y trouver le livre de P.Piérart et W. Jespers « D’Hiroshima à Sarajevo », ainsi que les documents du colloque « Hiroshima Sans Amour », tenu lors de la commémoration du 60e anniversaire des bombardements sur Hiroshima et Nagasaki.