Delen van artikels

Communiqué de presse du Groupe citoyen Pour la mémoire, Pour l'Avenir , Perwez, le 29 mars 2017.


« Le groupe Citoyen Pour La Mémoire l'Avenir se réjouit des auditions qui se sont déroulées à la Chambre ce 28 mars et particulièrement celle de l'Ambassadeur de la République fédérale d'Allemagne, Mr Rüdiger Lüdekring. Nous notons sa bonne volonté dans ce dossier.


Cependant, tout n'est pas clair Sur le nombre de bénéficiaires on reste dans le flou. Au parlement allemand à plusieurs reprises le gouvernement allemand prétend de ne pas de disposer de données précises, puisqu'il s'agit d'une compétence des états région. (Lânder) Quand la même question est posée aux parlements des Länder on prétend de ne pas disposer de liste par pays.


Même l'Ambassade allemande à Bruxelles a fourni des chiffres différents ces derniers mois. Lors de l'audition à la Chambre, l'ambassadeur de l'Allemagne cite le chiffre de 27 dossiers qui sont gérés par la Rhénanie-Westphalie. Mais il y a 16 Länder en Allemagne...


Monsieur l'ambassadeur prétend que beaucoup de soldats SS sont enrôlés de force dans les unités SS. Il considère ces cas plutôt comme des «  victimes que comme des coupables... » Il n'a pas précisé s'il pensait à la situation belge.


Le Tribunal interallié de Nuremberg en 1946 a statué que les unités SS étaient en soi des organisations criminelles et qu'il ne fallait pas prouver que les membres de ces unités avaient commis des violations personnelles contre le droit de guerre ou contre les droits de l'humanité. Il faut tout de même être conscient de ce dont on parle ; le Tribunal de Nuremberg a condamné les SS (et ses composantes) comme criminels de guerre et de crime contre l'humanité.


Dans son intervention Mr l'Ambassadeur n'a pas rejoint cette thèse du tribunal de Nuremberg.


Il a bien confirmé que les indemnisations pour les victimes sont à la hauteur de 10 % des redevances versées aux collaborateurs belges.


En conséquence, nous restons mobilisés donc pour que la Résolution déposée au Parlement soit adoptée et que le travail se poursuive afin de mettre fin à cette situation choquante pour la Mémoire, pour l'Avenir. En clair, comme le prévoit la Résolution déposée par les Députés : nous voulons


1. que le Gouvernement belge puisse requérir auprès des autorités allemandes la transmission de la liste des bénéficiaires de ces pensions ainsi que les montants de celles-ci;
2. que le Gouvernement allemand met fin du régime des pensions accordées aux collaborateurs belges et, par conséquent, l'abrogation des décrets allemands encore en vigueur, en particulier les décrets de 1941 et 1943
3. que le Parlement fédéral belge puisse constituer une commission scientifique qui réalisera une analyse de la liste visée au point 1 et formulera des recommandations au Gouvernement et à la Chambre sur les suites à donner ; ladite commission étant composée, à parité linguistique, de huit membres présentés par les universités reconnues par les Communautés.

 

Nous continuons à rappeler que cette situation existe dans d'autres pays de l'Union européenne ou en Suisse et en Suède. Cela veut dire que des nazis continuent à percevoir une pension alors qu'ils vivent au sein l'Union européenne, mais aussi sous d'autres latitudes. C'est intolérable. »


Le porte-parole pour les médias : Ferdinando Palmeri 0471 75 95 57

 

Rétroactes


28 mars : audition de
- S.E.M. Rüdiger Lüdeking, Ambassadeur de la République fédérale Allemagne auprès du Royaume de la Belgique;
- M. Dirk Luyten, représentant du Centre d'études et de documentation Guerre et Sociétés contemporaines;
- M. Pieter-Paul Baeten, président du Groupe Mémoire-Groep Herinnering;
- M. Fernando Palmieri, représentant de l'association Mémoire pour l'Avenir;
- M. Alvin De Coninck, fils d'un résistant;
- un représentant du ministre des Finances, chargé de la Lutte contre la fraude fiscale.

24 janvier 2017 la résolution visant à clarifier et à abroger le régime des pensions octroyées aux anciens collaborateurs militaires belges du régime national-socialiste allemand durant la Seconde Guerre mondiale est à l'agenda de la Commission des Relations extérieures du Parlement fédéral

 

12 janvier 2017 la résolution a été prise en considération par la Chambre des Représentants. Il est à noter que Alain, Top sp.a, Georges, Dallemagne cdH ont également co-signé le texte.

 

6 janvier 2017 : les Groupes Parti Socialiste (PS) et DéFI ont déposé une proposition de résolution demandant au gouvernement fédéral de réclamer la liste auprès de l'État allemand. Les auteurs de la proposition demandent également la constitution d'une commission scientifique qui analyserait la liste des bénéficiaires et formulerait des recommandations à la Chambre et au gouvernement. La résolution a été déposée par les députés Stéphane Crusnière et Daniel Senesael pour le PS et Olivier Maingain et Véronique Caprasse pour DéFI
Depuis juin 2016, nous avons poursuivi le travail afin de faire bouger les choses avec les interlocuteurs qui le souhaitaient.

 

23 juin 2016, notre collectif citoyen, Pour La Mémoire, Pour l'Avenir, a lancé une campagne visant à la fin des allocations de pensions aux anciens collaborateurs nazis ou leurs bénéficiaires.
Davantage d'informations peuvent être retrouvées sur notre page Facebook ; https://www.facebook.com/profile.php?id=100012592384122&fref=ts »

 

Pour le groupe "Pour la Mémoire, Pour l'avenir,
Ferdinando Palmeri, Nicole Peeters, Christophe Krirem, Jacques Diez, Michel Corthouts, Georgette Wautelet, Willy Thiry, Yves Becker, Anne Marie Vandevelde, Josiane Lurquin, Khalid Gaa, Marie José Lalloy, Albert Dalcq, Bruno Duboisdenghien, Étienne Cools
Petition en ligne : Français Neederlands English German Chaine Youtube Tweeter

MIchelABVV

MichelABVV2

1507 LEF TrojanTreaty PRINT3

Human Chain

DWMLogo

facebook-logo

HartbovenHard KLEUR3-e1410788156744

vrede-logo-kleur-big

dette

petitie

areva