2018-10-27---Noche-Cubana-Vrienden-van-Cuba

Logo Coord Blokkade kl

                                    Meer Info

Affiche C50

TTIP CETA

Meer info

flyer voorkant

Meer info

Delen van artikels

Le platforme "Belfius est à nous", s'oppose à la privatisation de Belfius. Dans le cadre de sa campagne la Platforme enjoint ses militants à proposer à leur conseil communal de voter une motion allant dans ce sens. Ci-dessous un exemple de texte qui pourrait être proposé.

 

Motion du Conseil Communal de ......... sur la privatisation de la banque Belfius En 2011, l'État Belge achetait la composante belge du groupe Dexia pour 4 milliard d'euros. Quelques mois plus tard, la banque était renommée Belfius. Le groupe Dexia lui-même provient de la fusion en 1996 du Crédit Communal de Belgique et du Crédit Local de France, deux banques spécialisées dans le financement des collectivités. Par l'acquisition de BacobArtesia en 2001, Dexia renforçait encore sa présence dans le secteur social. Belfius hérite par conséquent d'une longue tradition de financement des administrations locales et de gestion publique. L'origine même du nom de Belfius traduit littéralement cette réalité : Belfius = BELgium FInance US. Aujourd'hui encore, Belfius dédie un tiers de son portefeuille de crédits (qui s'élève à environ 90 milliards d'euros) au secteur public, principalement des communes. Le sort de la banque Belfius est donc d'une grande importance pour les villes et communes. Dès son entrée en fonction, le Ministre des finances Johan Van Overtveld, a fait part de sa volonté de privatiser Belfius. Quelques années plus tard, en juillet 2017, le gouvernement a pris, sans aucun débat public préalable, la décision de privatiser Belfius. Cette initiative ne repose sur rien d'autre que le dogme selon lequel l'État n'aurait pas vocation à gérer une banque. La motion suivante est une initiative de la plateforme « Belfius est à nous », soutenue par plus de 30 organisations, ONG et syndicats. Cette dernière a été créée pour impulser un débat public sur l'avenir de Belfius, organiser la contestation contre la privatisation de la banque et démontrer l'intérêt d'une banque publique pour la population de Belgique.

 

Considérant que: A.Belfius a été rachetée par l'État Belge pour 4 milliards d'euro. (Ce montant ne tient pas compte de deux re-capitalisations successives survenues en 2008 (2 milliards d'euros) et en 2012 (2,9 milliards d'euros), et de 35 milliards d'euros de garanties accordées par l'État belge B. En 2016, Belfius a rapporté 215 millions d'euros de dividendes à l'État belge. Pour 2017, le gouvernement prévoit 309 millions de dividendes, déjà inscrits dans le budget de l'État. C. Belfius est une des quatre banques les plus importantes en BelgiqueD. Le secteur bancaire belge est dominé par des banques étrangères qui déplacent les dividendes générés par les activités belges vers les maisons mère au lieu de les réinvestir dans l'économie locale et d'oeuvrer à la préservation de l'emploi (voir BNP Paribas et ING, notamment). E. Belfius est actuellement la seule banque publique belge. F. Une banque publique a un effet stabilisant en période de crise, comme cela a été mis en évidence en Allemagne en 2008. G. Beaucoup de pays voisins de la Belgique ont un secteur bancaire public fort sans que cela ne pose question. Notamment : l'Allemagne, le Luxembourg et la SuisseH. Assurer un service de base, accessible à tous les usagers, pourrait faire partie des missions d'une banque publique - or la banque ferme progressivement des agences, alimentant le risque de désertification économique dans certaines régions du pays.

 

Des communes ont commencé à s'opposer à la fermeture de leur agence pour ces raisons. (voir l'exemple de la commune de Hastière). I. Les banques internationales chargées de la mise en bourse de Belfius attireront préférentiellement un actionnariat international institutionnel à la recherche d'un placement rentable. J. Belfius, avec un portefeuille de crédits de plus de 90 milliards, a une influence majeure sur l'économie du pays. Belfius a le potentiel d'être un acteur de premier plan dans le financement de projets d'intérêt national : énergies renouvelables, écoles, hôpitaux, soutien à l'économie locale, ... K. Belfius se décrit comme « le bancassureur disposant du meilleur ancrage local, qui place la société belge au centre de ses priorités.

 

L. Belfius est le financier le plus important du secteur public en Belgique. M. La décision du gouvernement de procéder à une privatisation partielle de Belfius à été prise sans débat public sur le rôle et le futur de la banque. N. Le sujet de la privatisation éventuelle de Belfius doit être dissocié de la résolution du dossier ARCO. Le Conseil Communal de ......... demande au gouvernement Fédéral de : • Revenir sur sa décision de privatisation partielle de Belfius, et de maintenir Belfius dans le domaine public.• Organiser un débat public sur le mandat de Belfius en tant que banque publique, et sur la gestion de celle-ci.