AffchePension19decembre2017vers41

 

Handenaf

affiche2018 groen

                                 Meer info...

20180126 Ludo De Witte

                                 Meer info...

Logo Coord Blokkade kl

                                    Meer Info

Affiche C50

TTIP CETA

Meer info

flyer voorkant

Meer info

Delen van artikels

Publié le mercredi 14 juin, par IEB


Fin juin, les résultats de l'étude d'incidences du projet Drohme sur le site de l'hippodrome de Boitsfort seront révélés lors d'une séance d'information. La transformation du bâtiment du pesage et l'installation de filets de golf n'ont pas attendu la fin de la procédure de l'étude d'incidences du projet global de réhabilitation du site pour passer à l'enquête publique. Associations, comités de quartier et riverains ont exprimé leur mécontentement vis-à-vis de ce saucissonnage qui ne permet pas d'évaluer les incidences des projets en articulation avec l'ensemble des aménagements prévus.


Le projet de reconversion de l'hippodrome de Boitsfort en un « pôle régional récréatif et de loisirs actifs » prend forme au fil des mois et les animations temporaires sur le site s'amplifient depuis l'arrivée des beaux jours. L'aventure démarre en 2012, les 32 hectares de terrain sont concédés par la Région bruxelloise à la Société d'Aménagement Urbain (SAU) au travers d'un droit d'emphytéose de 99 ans, avec pour missions d'assurer la restauration patrimoniale des principaux bâtiments du site et d'organiser son développement et son animation par le biais d'une mise en concession.


L'appel d'offre européen organisé par la SAU est remporté par Droh !me Invest, filiale de VO Group, qui devient le concessionnaire du site en juillet 2014 pour une période de 15 ans. Ils annoncent rapidement leurs objectifs et intentions de développer un « melting park » associant des activités de nature, sport, culture, éducation et détente. On y trouvera un parcours d'accro-branche, une maison de la forêt, un belvédère des cimes, un espace multisport, une plaine de jeux, une zone horeca, etc.


Dans un contexte de densification et de « disneylandisation » de la ville où les espaces verts et semi-naturels sont régulièrement mis à mal, voire menacés, le projet récréatif Drohme a d'emblée questionné les riverains, comités de quartier et associations actives. Le site de l'hippodrome est identifié comme une des portes d'entrée de la Forêt de Soignes qui est un site classé pour son patrimoine naturel, un maillon du réseau écologique européen « Natura 2000 » et qui contient 7 réserves forestières ou naturelles. Soit, le site est enclavé dans un environnement où il convient de veiller à la préservation de la faune et de la flore. L'impact du projet sur le quartier et l'environnement de ce lieu si spécifique doit être étudié minutieusement. La mobilité est également un enjeu conséquent puisqu'il va drainer par période un public important et que la chaussée de La Hulpe est régulièrement congestionnée.


Au départ, la Région a investi 6 millions d'euros dans la rénovation du patrimoine au travers de la SAU qui a géré la rénovation extérieure de quatre bâtiments classés de l'hippodrome de Boitsfort : la grande tribune, la petite tribune, le bâtiment du pesage et la tour des arbitres inaugurés le 14 septembre 2016. Drohme est chargé d'en rénover l'intérieur en articulation avec l'ensemble de la réhabilitation du site.


Les contours du projet Drohme se concrétisent en mai 2016, le gestionnaire du projet Droh !me Invest introduit une demande de permis d'urbanisme et d'environnement pour l'ensemble du projet dont le cahier des charges de l'étude d'incidences est soumis à l'enquête publique à cette période.


Accélération des procédures


Alors que les résultats de l'étude d'incidences seront révélés fin juin lors d'une séance d'information, quelle surprise de découvrir entre les mois de mars et avril deux enquêtes publiques portant sur une partie du projet de réhabilitation du site prévu initialement dans la procédure du projet global, à savoir : la transformation du bâtiment du Pesage en brasserie et l'installation et la régulation de filets de golf sont deux projets qui sont étudiés.


IEB ainsi que de nombreuses associations et riverains s'interrogent sur les raisons de cette accélération. En effet, l'arrivée de ces deux projets à l'enquête publique semble prématurée en regard de l'absence des résultats de l'étude des incidences du projet global alors que ces projets y seront évalués en combinaison avec l'ensemble des autres aménagements prévus. On peut d'ailleurs lire à ce sujet dans l'avis de la Commission de concertation concernant le bâtiment du pesage que « la transformation du Pesage ne peut être extraite du contexte de la demande globale (...) le bâtiment du Pesage fait partie intégrante de la rénovation et du fonctionnement global du futur parc de loisirs ». Malgré tout, la Commission de concertation a remis un avis favorable pour le projet.


Concernant l'enquête publique sur les filets de golf, l'impact paysager négatif ainsi que la pratique de saucissonnage ont été soulevé à de nombreuses reprises lors de la réunion de la Commission de concertation. L'impact des filets sur la faune ailée diurne et nocturne a par contre fait plus débat entre spécialistes. La Commission de concertation a remis un avis favorable en proposant la délivrance d'un permis temporaire d'un an.


Les décisions entourant ces deux projets ne pourront donc pas être prises à la lumière des conclusions de l'étude d'incidences et donc de l'ensemble des impacts potentiels des projets sur l'environnement, la dimension paysagère ou la mobilité du quartier entre autres. C'est maintenant à la Région qu'il revient de se prononcer pour l'octroi de ces permis.


Les résultats de l'étude d'incidences confiée au bureau Aries seront révélés lors d'une séance d'information, le vendredi 23 juin à 19 h dans la salle du Conseil (1er étage) de la maison communale d'Uccle, place Jean Vander Elst, 29, à 1180 Bruxelles. Ensuite, une enquête publique sur le projet global devrait se dérouler entre les mois d'août et de septembre.

 

Bron: http://www.ieb.be/Drohme-fait-un-peu-de-galop