Delen van artikels

Donald Trump vient en Belgique à l'occasion du prochain sommet de l'OTAN au mois de mai. La réponse se prépare avec une large manifestation le 24 mai à 17h à Bruxelles, contre Trump et son monde. Une des multiples raisons de nous mobiliser * : Trump représente une politique opposée aux intérêts des travailleur.se.s !

 

L'équipe de Donald Trump comprend davantage de milliardaires qu'aucun gouvernement étasunien n'en a jamais connu : leur richesse cumulée dépasse celle des 43 millions de foyers étasuniens les plus pauvres. Trump a annoncé des cadeaux aux plus riches par la baisse de l'impôt sur le revenu, une baisse de moitié de l'impôt sur les bénéfices et une amnistie fiscale pour les fonds accumulés à l'étranger par les multinationales. Toute ressemblance avec les choix politiques de la coalition MR-NVA ne serait pas tout à fait fortuite. En Belgique aussi nous avons eu les amnisties fiscales répétées de Didier Reynders dans les gouvernements des années 2000, et la coalition de Charles Michel compte toujours baisser l'impôt sur les bénéfices des entreprises d'un tiers en 2018 !


Trump veut un plan d'investissement de 1000 milliards de dollars dans les infrastructures, mais en fait, ce plan sera réalisé par la privatisation de réseaux d'eau, d'autoroutes à péages, d'aéroports, de barrages mais aussi des nouveaux pipelines, des tunnels et des réseaux de télécommunications... Trump prévoit l'extension des lois right-to-work ("droit de travailler") qui interdisent l'un des rares éléments de protection des syndicats aux États-Unis : les accords qui obligent les travailleur.se.s de certains secteurs à s'organiser collectivement. Les droits des travailleur.se.s du secteur public, notamment leur statut, sont également en danger. Là aussi, on voit la continuité néolibérale avec les politiques menées par nos gouvernements, qui veut toujours s'attaquer au droit de grève dans le service public notamment, pousse les syndicats hors-jeu de la concertation sociale si ces derniers osent refuser les lignes décidées par Charles Michel et le patronat, et prévoit de re-privatiser Belfius, cette banque autrefois publique, privatisée puis "sauvée" par l'Etat belge et qui repasse dans le vert. Trump pourrait enterrer le TTIP, mais uniquement pour obtenir par des rapports de force plus durs en un-contre-un, des accords plus avantageux pour les grands trusts étasuniens, encore plus antisociaux et destructeurs de l'environnement et de la santé.


Contre Trump et son monde, et pour les droits des travailleur.se.s, soyons clair.e.s : Trump n'est pas le bienvenu en Belgique !


https://www.facebook.com/events/144150509422343/

 

* D'ici à la manifestation, nous développerons à travers nos mails plusieurs raisons de nous mobiliser (sexisme, racisme, volonté de détruire le système de santé, militarisme...)

MIchelABVV

MichelABVV2

1507 LEF TrojanTreaty PRINT3

Human Chain

DWMLogo

facebook-logo

HartbovenHard KLEUR3-e1410788156744

vrede-logo-kleur-big

dette

petitie

areva