Gaston 1                                    Plus d'info

TPNW 50 nonukes.be NL

TIAN 50 nonukes.be FR

hands off assange banner 130x80 justice4assangeWEB

de lOxygene pour Cuba

Visual facebook

46E324B018E144D8B7E7637B856696D8

MYM insta

90519931 10221440679026334 122351656779120640 o

ea908743 d60e 421f 9715 698442c97e33

Delen van artikels

Combattre la crise climatique exige d’avoir une société à faible émission de carbone d’ici 2050. Ainsi et seulement ainsi limiterons-nous le réchauffement climatique à un maximum de 1,5 °C. Le changement drastique requis pour répondre à ce défi comprend plusieurs aspects, tels que le déploiement des énergies renouvelables et une nouvelle approche de la mobilité.

a8efb5a4c830e0c49b0186718fef1a 24563

Aujourd’hui, au moins 23 minerais sont essentiels à la production, de plus en plus intensive, des panneaux solaires, des éoliennes et des voitures électriques, ainsi qu’au stockage de l’énergie. Il s’agit notamment de l’aluminium, du fer, du cobalt, du cuivre, du lithium, du plomb, du nickel, de l’étain, des terres rares, de l’argent et du zinc. Ainsi, la transition énergétique menace de provoquer une véritable ruée vers ces matières premières.

L’exploitation minière nécessaire à cette fin s’accompagne souvent de conséquences écologiques et humaines désastreuses. Selon le « Business and Human Rights Resource Centre », les 37 plus grandes entreprises de cobalt, de cuivre, de lithium, de manganèse, de nickel et de zinc ont été impliquées dans 167 cas d’atteintes aux droits humains au cours des dernières années. De plus, on trouve la plupart des réserves de ces matières premières en dehors de l’Europe, dans des pays fragiles. Par conséquent, elles peuvent représenter des sources plus grandes de déstabilisation, de conflits et de violences. Puisque les matières premières sont principalement extraites dans le Sud, les inégalités risquent de croître dans le monde, ce qui va à l’opposé de l’idée de justice climatique.

Dans ce dossier, nous examinons ce que cela signifie pour la Belgique. Sur la base d’une étude réalisée par VITO et Profundo, nous examinerons les risques et les solutions possibles en fonction de différents scénarios vers une énergie 100 % renouvelable et un nouveau paradigme de mobilité à l’horizon 2050.

Si nous constatons, dans tous les scénarios, une augmentation de la demande en minerais énergétiques, les choix politiques et technologiques auront leur importance. Les politiques menées devraient orienter la société vers une moindre consommation d’énergie et de matériaux par une utilisation maximale des stratégies circulaires dans tous les secteurs. La recherche et la conception des produits devraient également être guidées par la politique, de sorte que le potentiel de recyclage des matières premières soit considérablement accru.

Le rapport complet en français est à télécharger ci-dessous.

Source: https://www.justicepaix.be/mineraistransitionenergetique