ManifpostConfAfficheA3NL

ManifpostConfAfficheA3

de lOxygene pour Cuba

Visual facebook

46E324B018E144D8B7E7637B856696D8

MYM insta

90519931 10221440679026334 122351656779120640 o

ea908743 d60e 421f 9715 698442c97e33

Delen van artikels

Il a fallu chercher jusqu’à la page 8, dans la rubrique « A la Une », en petites lettres, pour trouver cette info dans le journal Le Soir, auto-proclamé parmi les meilleurs d’Europe. De même aux infos télévisées, on a vu le ministre de la Défense (toujours provisoire), P. Goffin, annoncer cette nouvelle comme une banale information de routine.

Il s’agit effectivement d’un événement « d’une grande ampleur » , dans la foulée de l’Opération « Defender Europe 2020 », de l’Otan. Cette opération qui impliquait un déploiement de soldats et d’armements très important de la France jusqu’aux frontières avec la Russie, avait commencé au début de l’année 2020 et a été à peine réduite par la crise du Coronavirus.
Quand a-t-on demandé l’avis de la population belge sur l’installation à Mons, de ce nouveau QG de l’armée américaine, avec 1000 à 2000 militaires au SHAPE ? C’est un coup de force supplémentaire, après celui de l’envoi des F-16 belges en Irak et en Syrie, après le vote quasi clandestin du parlement pour confirmer l’achat des F-35. Mais pourquoi toutes ces questions fondamentales sont-elles ignorées des actuelles négociations pour la formation du nouveau gouvernement ? Et pourquoi sont-elles absentes des programmes des partis progressistes et de la plupart des associations ?


Le Soir – 30.7.2020
L’armée US déménage son QG européen vers Mons
F.DE.D.B.P.MA

C’est un déménagement de grande ampleur qui attend les 11.900 militaires américains basés en Allemagne. Ils s’apprêtent à changer de pays ou à faire leur retour dans leur mère patrie. Selon Mark Esper, le chef du Pentagone, une partie de ces forces armées américaines présentes en Europe vont bientôt être relocalisées en Belgique et en Italie. Washington souhaite aussi un repositionnement de ses forces en Pologne et dans les Etats baltes. L’objectif est stratégique, notamment à titre de dissuasion envers la Russie. Donald Trump a cependant expliqué que ce retrait est dû au refus de l’Allemagne de « payer plus ». Des quelque 34.500 militaires actuellement déployés en Allemagne, environ 6.400 seront rapatriés aux Etats-Unis, tandis que les 5.600 autres seront repositionnés dans d’autres pays de l’Otan, a déclaré Mark Esper. Ils devraient être 2.000 soldats à être répartis entre l’Italie et la Belgique. Le commandement militaire américain en Europe (Eucom), actuellement basé à Stuttgart, déménagera à Mons, au Shape, où se trouve le commandement de l’Otan. On ignore encore où seront installés les autres militaires US. Les premiers mouvements pourraient intervenir dans quelques semaines mais Donald Trump a ajouté que si l’Allemagne commençait à payer ses factures, je réfléchirais. »