rassemblement 2610201

hands off assange banner 130x80 justice4assangeWEB

Inhuldiging Leuven

de lOxygene pour Cuba

Visual facebook

46E324B018E144D8B7E7637B856696D8

MYM insta

90519931 10221440679026334 122351656779120640 o

ea908743 d60e 421f 9715 698442c97e33

Delen van artikels

bd62085a320df26a416a35743ba6ee8d 160067591830 juillet 2020, Berlin : Deux militants déguisés en président américain et en président russe montent deux modèles de bombes nucléaires devant la Porte de Brandebourg. - © Fabian Sommer - BELGAIMAGE

Cinquante-six anciens dirigeants occidentaux, mais aussi japonais et sud-coréen, ont appelé leur gouvernement à signer le traité sur l’interdiction des armes nucléaires négocié en 2017 et auquel il manque six ratifications sur les 50 indispensables à son entrée en vigueur.

Cette demande est contenue dans une lettre ouverte publiée dimanche, à la veille de l’ouverture de la 75e Assemblée générale de l’Onu, qui s’ouvre lundi, de manière principalement virtuelle, à New York.

La lettre affirme que les risques d’utilisation des armes nucléaires se sont accrus ces dernières années, "que ce soit par accident, par erreur de calcul ou par conception".

La Belgique a signé
"Nous ne devons pas nous endormir face à une crise encore plus grande que celle que nous avons connue cette année", affirment les signataires, en faisant référence à la pandémie de coronavirus, que les responsables de l’Onu ont qualifiée de plus grand défi de l’histoire de l’organisation.

Parmi les signataires figurent d’ex-présidents d’Albanie, de Pologne et de Slovénie, d’anciens Premiers ministres canadiens, japonais, italiens et polonais, ainsi qu’une trentaine d’anciens ministres des Affaires étrangères et de la Défense. Deux ex-secrétaires généraux de l’Otan, le Belge Willy Claes et l’Espagnol Javier Solana, ont également signé cet appel, comme le précédent secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon.

Cette lettre constitue, selon le journal "New York Times", l’un des soutiens les plus en vue exprimés en faveur du traité depuis qu’il a été conclu en 2017 et a été ouvert à la signature et à la ratification par les États membres des Nations unies.

Source: https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_56-anciens-dirigeants-occidentaux-appellent-a-signer-le-traite-sur-l-interdiction-des-armes-nucleaires?id=10589353