rassemblement 2610201

hands off assange banner 130x80 justice4assangeWEB

Inhuldiging Leuven

de lOxygene pour Cuba

Visual facebook

46E324B018E144D8B7E7637B856696D8

MYM insta

90519931 10221440679026334 122351656779120640 o

ea908743 d60e 421f 9715 698442c97e33

Delen van artikels

Les ministres des Finances de l’Union européenne viennent de publier la mise à jour de la liste noire européenne des paradis fiscaux : ils ont décidé de retirer les îles Caïmans de la liste.

Pour Caroline Avan, porte-parole d’Oxfam : « Si nous nous félicitons de l’ajout de la Barbade, la suppression des îles Caïmans, l’un des paradis fiscaux les plus notoires du monde [1], de la liste noire des paradis fiscaux de l’Union européenne, démontre une nouvelle fois que les critères européens ne fonctionnent absolument pas !

Les paradis fiscaux privent les pays riches et pauvres de centaines de milliards de dollars de revenus perdus chaque année – des recettes plus que jamais vitales pendant la pandémie de Covid-19. Pourtant, au lieu de leur demander des comptes, l’Union européenne autorise la radiation des pays les plus agressifs.

Si elle veut que sa liste soit crédible, l’UE doit absolument renforcer ses critères pour inclure les pays où le taux d’imposition des sociétés est nul et les pays où les investissements des entreprises dépassent de très loin leur niveau d’activité économique réelle.

L’Union européenne continue de manquer de courage politique avec une liste noire qui donne carte blanche aux principaux paradis fiscaux de la planète comme les Bermudes, les Iles Vierges britanniques, Singapour, Maurice, mais aussi aux paradis fiscaux européens : les Pays-Bas, Malte, le Luxembourg, l’Irlande et Chypre.

La Commission européenne et le Conseil européenne doivent à tout prix combler ces lacunes, et notamment à l’occasion de la révision des critères de définition des pratiques fiscales dommageables l’année prochaine ».

Source et plus d'info - clicques ici -