rassemblement 2610201

hands off assange banner 130x80 justice4assangeWEB

Inhuldiging Leuven

de lOxygene pour Cuba

Visual facebook

46E324B018E144D8B7E7637B856696D8

MYM insta

90519931 10221440679026334 122351656779120640 o

ea908743 d60e 421f 9715 698442c97e33

Delen van artikels

arton6952
Ce jeudi 24 septembre, le CNCD-11.11.11 publie son Rapport 2020 sur l’aide belge au développement, à l’occasion de sa rentrée politique. Il dénonce une nouvelle baisse de l’aide belge, qui représente moins de 0,42% du RNB en 2019. Le CNCD-11.11.11 appelle le futur gouvernement belge à redresser la barre pour respecter l’engagement de mobiliser 0,7% de son RNB en aide au développement. La crise du coronavirus rend cet engagement plus nécessaire que jamais.

L’aide publique au développement de la Belgique a une nouvelle fois diminué en 2019, pour ne représenter que 0,416% du revenu national brut (RNB), son pourcentage le plus bas depuis 2004. La Belgique reste ainsi sous la moyenne européenne et s’éloigne toujours plus de l’objectif international des 0,7% du RNB. Ceci alors que contrairement à la Belgique, 18 pays donateurs ont enregistré une augmentation de leur aide en 2019.

fb post apd.png.jpg 8ecf0

L'aide belge au développement représente moins de 0,4% du RNB en 2019.
Au total, les pays en développement ont vu l’aide belge amputée de 5,7 milliards € entre 2015 et 2019. Alors que la crise du coronavirus provoque d’importants dégâts économiques et sociaux dans les pays en développement, il est indispensable que la Belgique adopte un plan de croissance pour mobiliser 0,7% de son RNB en aide au développement au plus tard en 2024.

fb post apd2.png.jpg 852cb

La Belgique diminue son aide qui est sous la moyenne européenne.
Le Rapport 2020 sur l’aide belge au développement salue par ailleurs la concentration de l’aide belge dans les pays les plus pauvres et les Etats fragiles, mais recommande de renforcer cette concentration, sachant que 32% de l’aide belge ont été alloués en 2019 aux pays les moins avancés. Si l’aide n’est pas la panacée, elle reste néanmoins un outil essentiel particulièrement adapté aux contextes risqués des pays à faible revenu, puisqu’elle est prévisible et concessionnelle, et qu’elle peut être investie directement dans le renforcement des systèmes de protection sociale et de santé – dont on mesure l’importance avec la crise actuelle.

Selon Arnaud Zacharie, secrétaire général du CNCD-11.11.11 : « La crise actuelle rappelle l’importance de renforcer la coopération internationale pour répondre aux enjeux mondiaux. Alors que des dizaines de millions de personnes tombent dans l’extrême pauvreté et la faim suite à la crise du coronavirus, il est plus nécessaire que jamais de respecter les engagements internationaux. Le nouveau gouvernement belge doit adopter un plan de croissance de l’aide belge au développement visant à atteindre à la fin de la législature l’objectif international de 0,7% du RNB. »

Source: https://www.cncd.be/Baisse-de-l-aide-belge-au