rassemblement 2610201

hands off assange banner 130x80 justice4assangeWEB

Inhuldiging Leuven

de lOxygene pour Cuba

Visual facebook

46E324B018E144D8B7E7637B856696D8

MYM insta

90519931 10221440679026334 122351656779120640 o

ea908743 d60e 421f 9715 698442c97e33

Delen van artikels

Alors… quand va-t-on enfin déconfiner les Vieilles et les Vieux ?
sant en lutte GVC 51 scaled e1602697692534Quand le cœur du GANG saigne


Alors que les chiffres de l’épidémie de COVID-19 en Belgique s’emballent, laissant craindre de nouvelles mesures plus ou moins restrictives, trop de Vieux et de Vieilles en maisons de repos et maisons de repos et de soins n’ont toujours pas été réellement déconfinés !

Depuis 7 mois, en Belgique, des milliers de Vieilles et de Vieux, isolés de tous et de tout, survivent dans des homes avec très peu de visites autorisées et parfois aucune sortie permise.

Quand va-t-on enfin déconfiner les Vieilles et les Vieux et les libérer de ces résidences qui ressemblent de plus en plus à des Prisons ?

En Région Wallonne, les normes autorisant ou non les visites et sorties des résidents des MR et MRS sont fixées par l’AVIQ, l’agence pour une vie de qualité.
Mais là, comme dans l’ensemble de la Belgique, les Managers des établissements gériatriques ont toute latitude pour exécuter, ou non, ces normes, pouvant prendre s’ils le souhaitent des mesures bien plus restrictives.

Dans certaines résidences, les visites se font encore toujours derrière des plexiglas, 30 minutes par semaine, comme au parloir.
D’autres interdisent tout bonnement les sorties des résidents : pas de retour en famille autorisé, pas de promenade, pas de shopping. Assignés à résidence !

7 mois derrière ce qui s’apparente de plus en plus à des barreaux !

L’application des mesures de l’AVIQ laissée au bon vouloir des résidences crée des situations absurdes où deux hômes de la même commune ou entité appliquent des mesures complètement différentes, sans aucun lien avec la situation épidémiologique, où les décisions sont prises en fonction de la peur des administrations plutôt qu’en fonction de données concrètes.

Dans le même temps, cela laisse les Vieux et les Vieilles abandonnés, isolés. Tandis que leurs familles, leurs proches sont désemparées et complètement à la merci des décisions prises par les hômes.

En Belgique, beaucoup de Vieux et Vieilles témoignent ainsi qu’ils préféreraient mourir plutôt que de vivre dans une telle solitude.

Aux Vieux et Vieilles qui se demandent de quel crime ils sont coupables pour être punis de la sorte, certains gérants de résidences répondent en allant jusqu’à accuser les familles d’être responsables d’amener le COVID dans leur enceinte et d’être irresponsables dans leurs contacts avec leurs proches.

Des familles s’inquiètent de n’avoir pu visiter la chambre de leur proche depuis des mois et de n’avoir aucune idée de ce qui se passe derrière les portes fermées à double tour des institutions, sans contrôle de la maltraitance. Avec à la clé une grande souffrance pour celles et ceux qui ne peuvent bénéficier de temps ensemble pour discuter, rire, échanger librement dans la normalité, la dignité et l’intimité nécessaires à tout être humain.

Des visites minutées, surveillées, derrière un plexiglas et avec un membre du personnel soignant qui se transforme le plus souvent bien malgré lui en gardien de prison et vérifie qu’on ne se touche pas, qu’on ne s’embrasse pas.

Un nombre de visiteurs limité à une, à deux personnes, parfois toujours les mêmes, une interdiction de visites pour les mineurs, soit les petits-enfants et arrières-petits-enfants des résidents, etc.

A l’échelon du Fédéral, à l’échelon des Régions de même à l’échelon des Gouverneurs, depuis deux mois, des discussions sont en cours pour décider de nouvelles normes entourant les visites et les sorties des résidences.

Mais malgré de multiples tentatives d’améliorer la situation, rien ne change et aucune amélioration n’a été perçue depuis début août et pendant ce temps perdu, la crise sanitaire est là.

A qui profite d’isoler les Vieilles et les Vieux, si ce n’est que l’opacité permet toutes les dérives ?

Quel groupe de pression bloque tout retour aux simples mesures barrières, respectées par les Vieilles et les Vieux, déjà très strictes imposées à tous les citoyens (Masques, 4 personnes, 1, 50 mètre) ?

Sous prétexte de mesures sanitaires, personne n’a le droit d’imposer des mesures coercitives aux Vieux !

sant en lutte GVC 71 scaled e1602688168647

A qui profite d’isoler les Vieilles et les Vieux ?


Le mouvement citoyen Gang des Vieux en Colère demande, au nom des Vieux et des Vieilles, qu’une solution immédiate soit trouvée pour qu’un socle humain minimal soit imposé aux résidences publiques comme privées et qu’il soit interdit d’interdire de sortir ou de recevoir des proches dans l’intimité : Nos Vieux ne sont pas des prisonniers !

C’est pourquoi, notre Mouvement Citoyen revendique 5 points fondamentaux :

  • Afin d’éviter tout nouveau « réel confinement », le GANG réclame, dans la mesure du possible, un dépistage général, permanent et minutieux dans l’ensemble des maisons de repos.
  • Le GANG souhaite une transparence des négociations pour qu’on arrête de discuter du quotidien des Vieux et Vieilles derrière des portes fermées !
  • Le GANG souhaite que les Résidents et leurs familles soient associés à toutes les discussions et négociations les concernant !
  • Le GANG souhaite l’interdiction d’enfermer les Vieilles et les Vieux dans un établissement gériatrique, sans l’existence d’un arrêté (en provenance du pouvoir fédéral, du pouvoir régional ou des Gouverneurs), spécifique et limité dans le temps.
  • Tant que le confinement n’est pas imposé par le gouvernement fédéral, le GANG demande un déconfinement immédiat de toutes les résidences gériatriques.

(Photos libres de droits – Alain De Borger)

Michel HUISMAN – Porte-parole – GVC/GRO – 0473 344 582 Dit e-mailadres wordt beveiligd tegen spambots. JavaScript dient ingeschakeld te zijn om het te bekijken.

Source: https://gangdesvieuxencolere.be/2020/10/communique-de-presse-13-102020/