Gaston 1                                    Plus d'info

TPNW 50 nonukes.be NL

TIAN 50 nonukes.be FR

hands off assange banner 130x80 justice4assangeWEB

de lOxygene pour Cuba

Visual facebook

46E324B018E144D8B7E7637B856696D8

MYM insta

90519931 10221440679026334 122351656779120640 o

ea908743 d60e 421f 9715 698442c97e33

Delen van artikels

Madame la Ministre,
Chère Karine Lalieux,

Comme vous le savez, le mouvement citoyen « GANG DES VIEUX EN COLÈRE » est un mouvement citoyen indépendant qui s’honore aujourd’hui de plus de 13.800 membres et sympathisants.
Le « GANG », non partisan et trans-partisan, se bat pour que les générations futures puissent vieillir dans la dignité en ayant un montant de pension de retraite minimum garanti, et un accès décent aux soins de santé égal pour toutes les femmes comme pour tous les hommes.

Nous tenons à vous féliciter pour cette nomination dans votre nouvelle fonction nationale.

Avant de prendre directement contact, il nous a semblé nécessaire et simplement courtois de vous donner le temps d’endosser votre nouvelle charge, celle de ministre des Vieilles et des Vieux qui ont franchi l’âge de 65 ans et ont, de fait, pu accéder à la pension de retraite.

Le 12 novembre nous vous avons adressé une lettre vous demandant un rendez-vous visioconférence. Ce courriel est resté sans réponse.
Pour rappel, depuis janvier 2018, notre mouvement citoyen souhaite :
– Le maintien et l’amélioration du système de la pension par répartition.
– Une réelle concertation sociale du gouvernement, en présence des Syndicats, en matière de pension.
– La pension à 65 ans avec la possibilité, uniquement pour ceux qui le souhaitent, de travailler au-delà de 65 ans.

Nous avons pu constater que, dès votre prise de fonction, vous avez solidement infléchi la direction prise par Daniel Bacquelaine (MR), donnant un cap de 180° en opposition aux orientations de votre prédécesseur en commençant par enterrer définitivement cette perverse « pension à points ».
Merci !

Qu’en est-il, Madame la Ministre, du retour de la pension de retraite à 65 ans ?
Vous avez dit que certains (uniquement ceux qui le souhaitent ?) pourront travailler jusqu’à 67 ans ou même plus tard et pourront participer à la solidarité en continuant à cotiser.
Bravo !

Vous avez aussi reconnu qu’il y avait des gens qui rencontraient des difficultés à partir de 65 ans : diminutions physiques, burn-outs, fatigue générale ou psychologique… Qu’entendez-vous par là ?

Nous ne pousserons pas l’idiotie jusqu’à vous rappeler les slogans d’un PS en campagne, nous vous rappellerons que, aussi bien le Ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke que les trois Ministres Présidents de nos trois Régions (Rudi Vervoort, Jan Jambon et même Elio Di Rupo), estiment que les hommes et les femmes sont « Vieux, donc à risque », à partir de 65 ans…

Et quid de la suppression du contrôle de la résidence en Belgique des bénéficiaires de la Grapa ?

Merci d’avoir prolongé la suspension de cette mesure jusqu’à la fin mars.
Mais, d’un point de vue structurel, dans l’accord de gouvernement, il est dit qu’il y aura une évaluation pour juger de la proportionnalité de ces contrôles.

C’est déjà une bonne chose qui permettra à tous de constater que ces contrôles Grapa par les facteurs étaient vraiment disproportionnés par rapport à une fraude éventuelle. Rappelons que ce système, s’il était destructeur de l’image du facteur, il était surtout infamant pour les retraités les plus pauvres (dont beaucoup de femmes et d’artistes des deux sexes) et cette « double peine » injuste et anxiogène.

Ajoutons enfin l’insécurité que ces contrôles ont créée chez les Vieilles et les Vieux les plus pauvres qui perçoivent ce petit complément Grapa.

Et la Réforme des Pensions de retraite ?
Même, si ce n’est que dans seulement 10 mois, « L’accord de gouvernement » prévoit que vous devriez remettre une note sur la Réforme des Pensions de retraite pour septembre 2021, sachez que notre mouvement citoyen sera très honoré de pouvoir être associé aux négociations avec les partenaires sociaux.

Déjà, vous avez expliqué à Pascal Laurent, journaliste du Soir, que cela déterminera le calendrier des augmentations des 600.000 pensions les plus basses tout comme les 100.000 Grapistes à hauteur de 11 % au 1er janvier 2021.

Mais, ce total de 700.000 pensionnés et bénéficiaires Grapa nous semble pourtant fortement sous-évalué.
Bien sûr, à la lecture de ce chiffre, vous comprendrez, Madame la Ministre, que nous espérons bien que cette augmentation ne se limitera pas aux « carrières complètes » ce qui, vous ne l’ignorez pas, correspondrait à une mesure particulièrement injuste, pénalisante et scélérate pour des centaines de milliers de femmes et d’« assimilés saisonniers/intermittents » (comme les artistes !).

Heureusement, si besoin était, il nous reste « l’enveloppe bien-être ».
Dans l’accord de gouvernement, des points comme la « pension à mi-temps » ou le retour des « crédits-temps » sont évoqués pour permettre un aménagement de certaines fins de carrières.
Quelle est votre position ?

D’autant que, avec la crise de la Covid 19 et la perte d’emplois sans précédents depuis 1941, nous pensons que vous aurez bien raison de ne plus du tout rêver associer votre réforme des pensions à l’employabilité des personnes et l’augmentation du taux d’emploi à 80 % d’ici à 2030.

Nous savons tous que les plus optimistes n’envisagent pas d’augmentation d’emplois avant 2023 et que même le Plan n’ose plus se prononcer après 2024…

Restent d’autres points que le GANG souhaite débattre comme :
• Une pension anticipée pour ceux dont la pénibilité professionnelle est reconnue dans un accord avec les Syndicats.
• Le relèvement du montant minimal de la pension de retraite pour tous et toutes, (0% écart de retraite H/F – calculé en novembre 2020) à 1.680 € net liée au bien-être. (Minimum pension-décente universel)
• Remplacer la GRAPA par le « Minimum pension-décente universel » et la libre circulation des allocataires de la GRAPA
• Individualisation des droits pour tous ceux qui souhaitent cohabiter pour raisons économiques et donc suppression du statut de cohabitant.
• Plafonner le prix d’une place dans une Maison de Retraite (MR) et/ou une Maison de Retraite et de Soins (MRS) à un prix 10% inférieur au « Minimum pension-décente universel » – (Les Vieux aussi ont droit à un minimum d’argent de poche).

Comme vous l’avez compris, une fois encore, plus qu’une réponse académique par courriel, nous serions très heureux de pouvoir échanger avec vous, ne fût-ce que par visioconférence, au jour et à l’heure qui vous conviendra.

Dans l’attente, veuillez, Madame la Ministre, Chère Karine Lalieux, accepter l’assurance de notre plus haute considération.

Michel HUISMAN

Source: https://gangdesvieuxencolere.be/2020/11/lettre-a-madame-karine-lalieux/